L’Institut français de Maurice invite à la fin du mois un des plus grands spécialistes de la question du temps en physique, en la personne d’Étienne Klein. Ce professeur de philosophie des sciences et ex-directeur de recherche au CEA énoncera le jeudi 30 juin, à 18 heures, sa réponse à la question : Y a-t-il eu un instant zéro ? Auteur de nombreux ouvrages et membre de différents conseils scientifiques, Étienne Klein anime tous les samedis, sur France Culture, l’émission radiophonique La conversation scientifique.
D’où vient l’univers ? Et d’où vient même qu’il y ait un univers ? Y aura-t-il une fin ? Et pourquoi les humains sont-ils apparus ? À ces questions vieilles comme l’humanité, Étienne Klein offre une réponse dans son ouvrage pour la jeunesse intitulé Y a-t-il eu un instant zéro ?, qui rassemble les perspectives que propose en ce domaine la cosmologie contemporaine. Bien qu’elle obsède l’humanité et le monde des sciences depuis la nuit des temps, la question de l’origine de l’univers demeure encore aujourd’hui la plus mystérieuse et vertigineuse de toutes.
Depuis que l’homme existe, les mythologies, les religions et les philosophies n’ont cessé de tenter d’y apporter leurs théories et hypothèses. Mais c’est grâce à la science, aux découvertes de Newton, Galilée, Hubble, Alexandre Friedman ou Georges Lemaître qu’il est devenu possible de retracer le grand récit de l’univers, et de remonter à 13,7 milliards d’années, jusqu’à cette phase dense et chaude qu’on a appelé le big bang. Mais ce phénomène extraordinaire est-il pour autant comme on le croit souvent, l’explosion originelle qui aurait créé tout ce qui existe aujourd’hui ?
Peut-on décrire et penser cet instant zéro ? Peut-on raconter d’où il peut venir ? Et surtout, d’où il serait venu ? Qu’il y ait eu origine ou pas, on ne part jamais de zéro… En d’autres termes, on ne parle pas de l’origine de l’univers, mais d’une étape de son histoire, et l’on peut se demander si son début ne serait pas finalement une question sans fin… La nouvelle conférence-débat de l’IFM programmée le 30 juin prochain permettra de se faire une petite idée sur ces questions à la lumière des grandes découvertes scientifiques et de la réflexion du professeur.
Physicien au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), Étienne Klein dirige actuellement le laboratoire de recherches sur les sciences de la matière. Après avoir enseigné la physique quantique et la physique des particules à l’École centrale de Paris, il enseigne désormais la philosophie des sciences. Il est par ailleurs membre du Conseil d’Analyse de la Société dirigé par Luc Ferry et du conseil scientifique de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques. Étienne Klein a publié de nombreux ouvrages, dont Galilée et les Indiens, Allons-nous liquider la science ?, Les tactiques de chronos ou encore Le petit voyage dans le monde des quantas.