C’est dans une ambiance de fête et de franche camaderie que s’est tenue la Maiden Cup dimanche dernier. Venus des quatre coins de l’île, ils furent nombreux à s’être déplacés au Champ de Mars en ce premier dimanche du mois de septembre pour vivre la plus prestigieuse épreuve de notre calendrier hippique. Si Vettel se présentait comme le cheval à battre, c’est finalement l’outsider d’un jour, Intercontinental, qui sortit la meilleure accélération pour l’emporter en temps record. Ainsi, après To The Line (2006), Mr Brock (2008) et Captain’s Knock (2010), c’est un autre Ruban Bleu que s’octroie l’écurie Gilbert Rousset qui, du coup, se voit propulser en tête au classement des écuries. Cette journée classique a aussi été l’occasion pour l’écurie Foo Kune de se distinguer avec les outsiders Spacebeam et Rum Tum Tugger tandis que le leader, Merven a amorti la chute avec Prince Of Wings qui est enfin parvenu à ouvrir son palmarès. Engagé comme Club Jockey pour cinq semaines, Nooresh Juglall a justifié la confiance placée en lui en menant à la victoire Direct Approach (Gujadhur) et Captain’s Key (Mahess Ramdin). Quant à Fifun et Burberry, ils ont permis à l’écurie Serge Henry de ne pas rentrer bredouille. Avec 654 victoires à son compteur, Serge Henry se retrouve désormais qu’à une petite victoire du record de son frère Philippe.
Même s’il restait sur une brillante victoire dans le Supertote Golden Trophy, Intercontinental n’avait pas beaucoup de partisans dimanche dernier. D’ailleurs, ses chances de victoire oscillaient entre 18/1 et 21/1 chez certains bookies à quelques minutes de la course. Mais à bien voir, il était de loin celui qui avait bénéficié de la meilleure préparation en vue de cette épreuve. Profitant du rythme soutenu dans la partie initiale, la monture de Geroudis a couru détendue dans le dos des animateurs avant de faire la différence au terme d’une puissante accélération.
C’est Not Liable qui se montra le plus rapide à l’ouverture des boîtes mais très sollicité, Ice Axe se retrouva vite sur ses talons, condamnant Vettel en troisième épaisseur. Avec Keagan Latham insistant pour garder sa position, Johan Victoire dut sortir quelque peu les grands moyens pour prendre la position tête et corde, ce qui fut chose faite au bas de la descente. Ice Axe ne put se placer et fut contraint à courir en dehors de Not Liable. Intercontinental évoluait dans le dos du porte-drapeau de l’écurie Maingard, à son intérieur se trouvait Code Rock, arrivèrent ensuite Prince Of Troy, Silver Dice, Solar Captain, Acuppa puis Bastille Day et Rudi Rocks, distancés.
L’épreuve fut lancée sur des bases élevées car le premier kilomètre fut couvert en moins d’une minute. On remarqua que Johan Victoire tenta de ramener sa monture une fois qu’il a pu prendre les devants avec pour résultat que le rythme baissa en intensité en montée.
Mais il devait vite remonter d’un cran  dans la ligne d’en face. A l’exception de Rudi Rocks et Bastille Day, le peloton demeura très compact. Johan Victoire haussa davantage les enchères au passage de la route sans pour autant être en mesure de se débarrasser d’Ice Axe et Not Liable qui restèrent toujours au contact.
Vettel aborda la ligne droite finale en vainqueur mais se retrouva vite sous la menace de la monture de Keagan Latham (Ice Axe). Mais au bout du rouleau, l’élève de Ricky Maingard ne put offrir la moindre résistance. Johnny Geroudis, pour sa part, attendit les dernièrs 250m pour monter à fond Intercontinental. Sous l’impulsion du Sud-Africain, le coursier brésilien plaça une puissante accélération pour rallier le but en temps record, reléguant au passage Vettel à moins de 2L. Le quartet fut complété par deux autres représentants de l’écurie Gujadhur, Not Liable et Acuppa qui sont à créditer d’une très bonne course compte tenu des circonstances.
En arrêtant le chrono à 2.26.85, Intercontinental a amélioré de deux secondes le record de Have Mercy et devient du coup le nouveau détenteur de la meilleure marque pour les 2400m.