Le Maiden 2013 est revenu à l’écurie Rousset et Intercontinental, qui déjoua tous les pronostics, tout en pulvérisant le record des 2400m. Quel cheminement pour un cheval qui avait débuté sa carrière à Maurice au plus bas de l’échelle, en C 7, et qui il y a quelques semaines a remporté le Supertote Golden Trophy avant d’accrocher le Maiden à son palmarès. À tous ceux qui s’occupent de ce cheval, on ne peut que leur adresser des félicitations et leur dire chapeau bas car ils étaient peu nombreux à le voir dominer ce Maiden, surtout après une course bien difficile lors de la 24e journée.
Le grand favori Vettel devra sans doute attendre 2014 pour s’illustrer. Il ne fit pas mieux qu’Il Saggiatore, qui avait échoué à la même marche du podium l’année dernière, manquant peut-être cette course préparatoire si importante qui précède une éventuelle participation dans le Ruban Bleu. Il en fut de même pour Ice Axe, même si on est d’avis qu’il eut une course difficile dans son désir de ne pas donner toute la latitude au favori pour s’étendre à sa guise.
Intercontinental, quatrième de l’édition 2012 après avoir été incommodé en fin de parcours, sortit une puissante accélération pour reprendre Vettel. Le Maiden 2013 fut couru à vive allure. De mémoire, on n’avait jamais vu un Maiden couru aussi rapidement, non pas parce que le chrono s’arrêta à 2’26”85, mais parce que le premier kilomètre fut parcouru en moins d’une minute. Au fait, on avait 46”23 pour les premiers 800m, alors que les premiers 600m avait été couverts en 34”44. Vettel fut contraint à faire l’extérieur d’Ice Axe alors que Not Liable menait les opérations. Intercontinental était caché dans le dos de la monture de Keagan Latham.
Vettel passa en tête au passage du bas de la descente pour la première fois. Ice Axe ne put se placer derrière Not Liable et resta en dehors. Code Rock était quatrième à l’intérieur avec Intercontinental à ses côtés. Ce dernier était toutefois caché. Prince Of Troy était accompagné de Silver Dice. Solar Captain et Acuppa précédaient Bastille Day et Rudi Rocks qui étaient décrochés. Le rythme avait bien baissé entre les 1600 et les 1400m, mais le chronomètre affichait néanmoins 58”95.
Vettel réduisit l’allure en montée et les 400m séparant le 1400 du 1000m furent couverts en 27”18, mais le rythme remonta d’un cran dès le début de la ligne droite d’en face mais le peloton resta compact, tandis que Rudi Rocks avait laissé la dernière place à Bastille Day. Juste au passage des 600m, on vit Johan Victoire demander à Vettel de produire un premier effort, question de démontrer qu’il en avait encore sous les sabots. Ice Axe et Not Liable ne furent pas impressionnés par cette accélération et restèrent dans le coup. On remarqua qu’Intercontinental était plus facile que Code Rock vu qu’il était toujours en main. Silver Dice et Prince Of Troy, eux, étaient sous pression.
Vettel aborda la ligne droite en tête mais resta sous la menace d’Ice Axe. Toutefois, celui-ci ne put maintenir le rythme et cela put se comprendre après sa débauche d’énergie. Soudain surgit Intercontinental sous la selle de Johnny Geroudis. Le cheval de l’écurie Rousset accéléra à merveille pour reprendre Vettel et se détacher dans les derniers mètres. L’écurie Gujadhur eut la consolation de voir deux de ses autres représentants, Not Liable et Acuppa, occuper les troisième et quatrième places.
Ce fut toutefois une mince consolation car la victoire alla en direction de l’écurie Rousset, qui profita de l’occasion pour prendre la première place au classement des écuries grâce à son premier prix de Rs 1,3 M. Intercontinental, lui, pulvérisa le record, qui était la propriété de Have Mercy en 2’28”23 depuis 2005. Gilbert Rousset, Soodesh Seesurrun, Johnny Geroudis et les propriétaires d’Intercontinental peuvent jubiler. Le championnat des écuries se trouve du coup relancé car on assistait jusque-là à une lutte entre Merven et Foo Kune.