On disait Senor Versace prêt pour une grande première mais cette édition 2011 de The Maiden Cup restait bien indécise, même si c’était Captain’s Knock, vainqueur l’année dernière, qui demeurait le favori. Les yeux étaient aussi rivés sur Acuppa, le choix final de Robbie Burke, qui avait remporté la course préparatoire en vue du Ruban Bleu. Il y avait aussi Seattle Ice, surtout que l’écurie Serge Henry avait spécialement dépêché Glen Hatt d’Afrique du Sud pour le piloter. Captain’s Knock se présentait en fait comme un favori bien timide vu qu’il était demeuré sans courir depuis la 17e journée.
Tout était possible et une victoire d’un de ces quatre principaux prétendants n’aurait surpris personne. À l’arrivée, ce fut Senor Versace qui l’emportat. Le runner-up de l’édition 2010 remportait du coup sa toute première victoire au Champ de Mars. Grande première donc pour le gris qui avait été spécialement acquis en vue de cette épreuve l’année dernière. Acuppa n’a pas déçu, au contraire. Il est venu démontrer qu’il n’était pas dénué de qualités, surtout à ce niveau de la compétition, car il concourait à poids d’âge. À bien voir, le résultat final aurait pu être en sa faveur s’il avait pu prendre la foulée de l’éventuel vainqueur à 400m de l’arrivée. Captain’s Knock, avec sa troisième place, confirme quelque part qu’il lui manquait ce petit plus pour faire la différence. Du reste, dans le rond des présentations, il ne faisait pas l’unanimité. En quatrième position, on retrouve Solar Symbol. Ainsi, l’écurie Gujadhur n’a pas non seulement remporté The Maiden Cup, elle a aussi placé ses trois représentants aux quatre premières places. Du coup, la casaque bleu électrique réalise une excellente opération au niveau du championnat des écuries. Cette course tint toutes ses promesses, même si on aurait aimé que l’épreuve fût un peu plus lancée. Il eut une petite lutte à l’avant entre La Foce et Solar Symbol pour le commandement. Comme attendu, la partie initiale fut rapide car le départ avait été donné au début de la descente. Captain’s Knock s’assura d’une place sur les barres intérieures. Al’s Deputy précédait Seattle Ice, Last Regal, Acuppa, Rudi Rocks et les gris Just Banter et Senor Versace. Le rythme baissa nettement lors du passage de la ligne droite pour la première fois. On remarqua alors que Senor Versace tirait beaucoup alors qu’il était toujours en dernière position. Solar Symbol menait le peloton. Il fallut attendre le début de la descente pour voir le meneur passer à la vitesse supérieure mais les positions restèrent inchangées. À 600m de l’arrivée, on remarqua que Seattle Ice était déjà sous pression alors que Senor Versace se retrouva dans le dos d’Acuppa. Captain’s Knock était présent mais on sentait qu’il n’était pas aussi bien dans sa peau. Senor Versace fit un grand pas vers la victoire quand il passa franchement à l’attaque à 400m de l’arrivée en dépit du fait qu’il se retrouva en quatrième épaisseur. Robbie Burke parut quelque peu surpris par la démarche de Mark Neisius dont la monture prit alors une avance qui allait s’avérer déterminante. Pendant ce temps, Captain’s Knock ne fit pas réellement sentir sa présence. Seattle Ice confirma quelque part son manque de tenue alors que Solar Symbol faiblissait légèrement. Acuppa revint fort dans les derniers mètres pour échouer à un peu moins de trois-quarts de longueurs, alors que Captain’s Knock se retrouva à une longueur du vainqueur. La joie était dans le camp de l’écurie Gujadhur, même si Robbie Burke, lui, n’avait pas la mine des grands jours. On peut en fait le comprendre mais, à bien voir, il n’avait pas fait le mauvais choix, ce sont les conditions de la course qui ne furent pas en sa faveur.