Le Phoenix Mall est alimenté depuis une dizaine de jours par une centrale photovoltaïque. Comprenant 2 282 modules, cette ferme photovoltaïque, installée sur le toit du complexe abritant le centre commercial, permet à celui-ci de produire 28% de sa capacité annuelle. Coût du projet : Rs 55 millions.

L’installation de cette ferme photovoltaïque, confiée à En Volt, filiale du groupe ENL, permettra au Phoenix Mall de produire et de fournir de l’électricité verte à ses clients durant les heures d’ensoleillement, le Central Electricity Board (CEB) prenant le relais la nuit. « Ce partenariat avec le fournisseur national est incontournable dans la mesure où nous ne nous équipons pas de batteries pour stocker le courant que nous produisons. Pour le consommateur, c’est un gage d’une fourniture ininterrompue dans le meilleur des cas », souligne-t-on dans les milieux d’ENL. La construction de la centrale du Phoenix Mall cadre avec le Medium Scale Distributed Genertor (MSDG) Scheme du CEB. La limite de production d’énergie autorisée sous le MSDG est de 30% de la consommation. Le plan permet aux entreprises de produire entre 50 kilowatts et deux mégawatts d’électricité à partir de sources d’énergie renouvelables. Ascencia, filiale de Rogers et société promotrice du centre commercial, a reçu l’autorisation offi cielle du CEB d’aller de l’avant avec la génération des premiers kilowatts d’électricité par sa ferme. Les essais ont été effectués par la compagnie sous la supervision du CEB. Dans les milieux d’ENL, on explique que le projet du Phoenix Mall constitue une étape majeure pour Ascencia dans la mesure où il permet à cette dernière d’entrer de plain-pied dans la voie des initiatives vertes et de réduire son empreinte carbone. « Pour nous, la question de la mise en place d’une politique éco-responsable s’est très vite posée, d’autant plus que nous sommes à la tête du plus gros réseau de centres commerciaux du pays, avec ce que cela implique en termes d’urbanisme ou de consommation d’énergie. Nous avons aussi le devoir de concilier développement économique et considérations écologiques pour le bien de tous », déclare Frédéric Tyack dans une communication officielle du groupe ENL.

Thierry Rey, directeur d’En Volt, s’appesantit pour sa part sur l’engagement de sa compagnie envers les clients du Phoenix Mall, ajoutant qu’il y avait une logique dans le choix de l’énergie solaire du fait que celle-ci est accessible à un coût raisonnable en sus d’être esthétique. « L’objectif est de permettre aux gros consommateurs d’électricité d’alléger leurs charges mensuelles mais, surtout, de réduire leur impact sur l’environnement », soutient Thierry Rey.

La ferme photovoltaïque du Phoenix Mall, font ressortir les promoteurs, n’est que la première d’une longue liste. « Nous avons enclenché la procédure afin de doter les autres centres commerciaux d’Ascencia de la même infrastructure. Nous attendons des confirmations auprès de certaines instances et une fois celles-ci obtenues, nous comptons démarrer les travaux », précisent les milieux concernés.

Le groupe ENL avait annoncé que 14 autres installations du même type sont programmées sur les bâtiments appartenant au groupe. Ces projets nécessiteront des investissements de l’ordre de Rs 220 millions. « Dans un premier temps, des centrales seront installées à Les Allées et à Kendra et, dans un deuxième temps, au Bagatelle Mall. Les autres suivront le pas très vite », indique-t-on.