Ingrid Blackburn-Latour chausse ses pointes pour la séance photo tandis que Kareen Oxenham déploie l’énergie du modern jazz et qu’Anthony Joseph s’apprête à se livrer à une interprétation personnelle de danse contemporaine. Nicolas Cathan passe du hip hop à la sensualité du tango en compagnie d’Ingrid. Il devient alors évident pour le regardeur que la danse n’a de frontières que dans des yeux cloisonnés. Entre bharata natyam et séga, Nadine Ramsamy dessille et déshabille les clichés.
Ceux immortalisés par Scope dans le cadre de ce reportage mettent en scène des profs de danse. Chacun dans un genre précis. Ils ont tous une solide formation leur permettant de vivre pleinement leur art.
Pour marquer la Journée internationale de la danse, observée ce dimanche 29 avril, Scope propose à ses lecteurs l’expression de corps en mouvement. Des gestes dynamiques ou sensuels sont dessinés dans l’espace, au studio TransEnDance d’Ingrid Blackburn-Latour à Albion.