Les premières images d’une ville. À l’occasion du 200e anniversaire de l’appellation de la ville de Curepipe (1817-2017), ainsi que du centième anniversaire de la librairie Carnegie, coïncidant avec la célébration des 80 ans de la maison Sik Yuen, le collectionneur Jean-Baptiste Urbini et le responsable du Blue Penny Museum présentent Curepipe : Les premières images d’une ville.
C’est en 1817 que le capitaine de vaisseau de la marine royale, le Baron d’Unienville, issu de la noblesse, et portant le nom d’une petite commune française située dans le département de l’Aube, semble donner ce nom à l’endroit où fut bâtie la ville actuelle. Un siècle plus tard, le 30 juin 1917, la première pierre de la bibliothèque Carnegie fut posée. Elle est construite à côté de l’hôtel de ville, grâce à un don de la fondation Carnegie de New-York et de la collection Rouillard et d’Épinay.
La présente publication coïncide avec la célébration du 80e anniversaire de la maison Sik Yuen. En effet, le 20 novembre 1937, une petite maison de commerce, louée du Dr France Rivalland, voit le jour à l’angle de la Route Royale et de la rue Pope Hennessy à Curepipe : Y. Sik Yuen Store. Ce livre de 64 pages contient pas moins de 96 photos rares et inédites, dont les plus anciennes datent du 19e siècle et font partie de collections privées mauriciennes et européennes.
Ces documents furent retrouvés et rassemblés par Jean-Baptiste Urbini au fil des années. Jean-François Sookahet a entrepris leur restauration numérique afin de redonner à ces images leur lustre d’antan. On y retrouve les toutes premières images de la ville de Curepipe datant de 1870, comme celles de l’angle de la rue Chasteauneuf et de la Route du Jardin, ainsi que celles montrant les différentes étapes de l’évolution de l’église Ste-Thérèse.
D’autres photographies datent des années 60-70 : le centre-ville, avec son ancien marché et sa gare ferroviaire en couleur, une promenade dans les rues en compagnie du footballeur Pelé ou de l’acteur Jean-Paul Belmondo. Quelques documents de la Première Guerre mondiale viennent s’ajouter à celui de l’invitation à l’inauguration du Monument aux morts devant le collège Royal, le 15 avril 1922, ainsi que la clé d’une suite d’un célèbre hôtel curepipien au passé révolu.
Enrichi de textes d’Emmanuel Richon, conservateur au Blue Penny Museum, ce livre est une publication DoDoimages, représenté par Michaël Mordaunt-Smith. Il sera disponible dans les librairies Bookcourt, Le Cygne, au Blue Penny Museum et sur jbmauritius@gmail.com, au prix de Rs 860. Sa parution est prévue à la fin du mois de novembre.