Les éditions Vizavi présentent deux ouvrages photographiques sur les paysages et la vie de notre île. Gada choisit la couleur pour Mauritius No comment. François-Louis Athénas opte pour le gris, raconté par Ananda Devi dans Timeless Mauritius.
Ce sont peut-être des scènes qui se ressemblent. Elles demeurent insulaires pour montrer la vie au bord de l’eau, à l’orée des champs de cannes, à l’ombre des grands arbres, dans des bâtiments modernes ou en bois, sur des routes qui en ont vu de toutes les couleurs. Elles sentent bon les légumes frais du bazar, sont empreintes de l’odeur du poisson sur les étals, tout ceci embaumé par la fumée de l’encens qui monte vers les cieux et les dieux. On y voit sourire un peuple aux origines diverses, qui avance vers l’avenir en s’appuyant sur son passé dans des ateliers ou des champs pas encore gagnés par la sophistication.
Les scènes se ressemblent, mais ne sont jamais les mêmes. Elles se racontent de différentes façons, selon les caprices d’une lumière épurée qui éclaire la vie d’un éclat qui ne nécessite aucun filtre, aucune retouche. Ces scènes sont magiques, naturelles au point de paraître irréelles. Prises en plan large, elles exposent une ambiance, une atmosphère baignée de quiétude où l’effort des travailleurs côtoie les rires des gens heureux.