Vous êtes débutant et souhaitez apprendre les fondamentaux de la DLSR (reflex numérique) ou êtes amateur éclairé en voie de perfectionnement ? Le studio Mimosa, distributeur officiel de la marque Nikon, organise un atelier de photographie, les 20 et 21 novembre. Un événement qui sera encadré par des formateurs de la Nikon School et par le célèbre photographe Daniel Cheong.
Avec l’avènement des appareils numériques, notamment le DSLR, la photographie est à la portée de tous. Avant, il fallait acheter sa pellicule, payer le développement de toutes ses photos : autant dire qu’il fallait être audacieux pour oser essayer de nouvelles techniques sur le terrain. Aujourd’hui, le photographe appartient à une nouvelle génération; nous avons même un appareil photo dans notre téléphone. La pellicule est abandonnée au profit du capteur numérique et de la carte mémoire flash. Il n’est plus nécessaire de faire de mise au point, d’avant-plan, d’arrière-plan : tout est parfaitement géré par l’électronique de l’objectif, jusqu’à la profondeur de champ. En somme, il n’y a pas grand-chose à faire pour avoir une qualité d’image satisfaisante.
 
Le numérique évolue.
Si on souhaite aller au-delà d’un simple passe-temps, posséder un matériel pro avec un petit budget n’est plus chose impossible. “Aujourd’hui, on obtient facilement un appareil reflex dans les Rs 10,000”, confie John Lan, directeur exécutif de Mimosa. Opérant depuis 1935, depuis trois générations, le studio Mimosa est témoin de cette évolution photographique.
Mais le numérique continue sans cesse d’évoluer. Même si la photographie est désormais populaire, les barrières sont repoussées davantage par le numérique et les nouveaux appareils deviennent de plus en plus complexes. “Beaucoup de photographes n’exploitent pas vraiment les potentiels de leurs appareils, surtout les DSLR, d’où cet atelier”, souligne John Lan, lui-même photographe.
Effectivement, la grosse tendance actuelle est l’émergence du DSLR (Digital Single Lens Reflex). C’est un appareil qui permet de visionner exactement ce que la lentille voit, de changer les lentilles, avec un champ dynamique plus grand. Mais l’appareil est aussi difficile à maîtriser.
Nouvelles possibilités.
L’atelier accueillera des instructeurs de la prestigieuse Nikon School, organisme de choix dans l’univers de la formation en photographie. À travers des sessions de deux à trois heures, les participants vont apprendre à maîtriser les fonctionnalités de leurs appareils numériques, et de découvrir les nouvelles possibilités qu’entraîne notamment le DSLR. “Sur son appareil, il y a tellement de réglages dont on ne connaît même pas la fonction, encore moins l’utilité. On ne fait que du point and shoot. Nous voulons inciter les gens à aller au-delà”, soutient John Lan.
Également une première à Maurice, la Nikon School existe depuis le tout début du numérique, à l’époque des premiers Coolpix. Elle est aujourd’hui présente dans plusieurs pays, notamment aux États-Unis, en France ou au Japon. “Si toute se passe bien, nous allons réitérer ce premier atelier et en faire un événement annuel régulier”, affirme le directeur.