Il y a encore quelques années, le métier de photographe de mode n’existait pas encore à Maurice. Des photographes polyvalents proposaient différentes prestations, dont la photographie de mariage ou la photographie publicitaire et intervenaient aussi lors des défilés de mode. Des années 2000 à ce jour, l’évolution est flagrante. La photographie de mode est devenue pour certains un métier à temps plein prenant une place de plus en plus importante dans le milieu de la mode et la création vestimentaire. Parmi eux, Sachin Sagar que nous vous présentons cette semaine avant de vous dévoiler durant les semaines à venir, le parcours d’autres professionnels de l’image, dont Kunal Jankee, Samuel Appadoo et Sanjiven Marday…
Pour ces artistes qui se spécialisent, font des études et investissent dans le matériel, les sources de revenus multiplient progressivement: les magazines de mode, les designers, les mannequins, les concours de beauté et les agences de publicité s’associent aux photographes les plus talentueux. Diplômés ou autodidactes, ces derniers mettent de plus en plus d’effort pour rehausser l’esthétisme, accordant une immense attention aux détails. Style léger ou sobre, inspiration cinématographique, ambiance romantique, les photographes ont chacun leur univers et leur style devient de plus en plus important. Si la photographie de mode a gagné ses lettres de noblesse, c’est grâce aux photographes de talent.
De nationalité indienne, Sachin Sagar est à Maurice l’un des grands noms de la photographie de mode. Esthétiquement beau, son univers est empreint de glamour et de modernité. Lorsqu’il photographie ses sujets, il se dit guidé par l’instant. Cet artiste qui sait sublimer la femme, pratique une photographie de mode « simple et directe » inspirée de photographes célèbres, tels que Mario Testino, Russell James et Vinod Matadeen, ainsi que des magazines de mode. « My main focus is always on the model/person I am shooting not on the surrounding. My picture must speak about the person I am shooting », dit-il. Ainsi, au-delà du décor, les personnages deviennent la matière photographique. Bien que l’expression et l’émotion soient importantes pour raconter une histoire, rien n’est toutefois laissé au hasard que ce soit le décor, la tenue vestimentaire, les bijoux. Qu’il soit réalisé sur la plage de Tamarin «à cause de son sable gris» ou dans son studio à Curepipe, le résultat est simplement époustouflant.
Féru de la mode depuis ses vingt ans où il reçoit de son père son premier appareil, Sachin Sagar a passé la majorité de sa carrière à photographier des mannequins. Des beautés mauriciennes et internationales aiment lui confier leur image. Parmi elles, la Miss Angleterre 2013, (il a été le photographe officiel du concours) mais aussi des personnalités politiques tel que SAJ dont il a réalisé sa biographie picturale pour ses 80 ans en 2010.
C’est dans son pays que naît sa passion pour la photographie. Avant de voler de ses propres ailes, ce diplômé en commerce de l’Université de Delhi a assisté de nombreux photographes professionnels, avec qui il a acquis de nombreuses techniques. Cet homme marié et père de deux filles âgées de 9 et 4 ans respectivement, n’arrête pas de montrer ses talents créatifs. Et cette fois de directeur artistique: « I am now starting to work on my directorial skills. I will be starting with short films. I have a few stories in mind and I am looking for the right team to put together this project. On the other hand, I am also trying to promote our local models through contests such as Miss Bikini Universe. The final contest will be held in China in September 2015 and I will be starting the auditions very soon. »
Par ailleurs, pour ceux qui souhaitent se lancer dans le métier de photographe de mode, Sachin Sagar dira: « It looks like a very glamorous career, but it needs a lot of investment in terms of equipment. Besides that, to be a successful fashion photographer you need to be very hardworking, dedicated, focused, creative, patient and you must always dare to do something different ! »