Le procès des douze pirates somaliens présumés poursuivis pour « Act of piracy on high seas » s’est poursuivi en Cour intermédiaire devant les magistrats Wendy Rangan et Azam Neerooa. L’interprète lors de l’enquête menée par la police locale a été appelé à la barre pour lire les dépositions données par les 12 suspects.
L’interprète, Said Sheik Abirahman, est un habitant de Nairobi. Il est posté aux Seychelles comme interprète pour la Counter Piracy Team. Les pirates somaliens avaient été arrêtés en janvier 2013 lors d’une opération de l’European Union Naval Force. Suite à un accord entre l’European Union Naval Force et le gouvernement mauricien, une demande a été faite pour leur transfèrement dans le pays le 24 janvier. Suite à ce transfèrement, l’interprète Said Sheik Abdirahman a lui aussi été transféré à Maurice pour la transcription de leur langue en anglais. L’interprète avait ainsi pour rôle d’assister la police lors de l’enquête. En cour, l’interprète devait lire les dépositions données par les douze pirates somaliens dans leur langue d’origine. Ce n’est qu’après avoir lu toutes les dépositions en langue somalienne que la traduction sera lue. Le PC Narrain et le Sub- Inspector Dawoojee, appelés comme témoins, ont été autorisés à partir suite à la longueur des dépositions présentées en Cour. Le procès des pirates somaliens reprendra le lundi 14 octobre et continuera les 17, 18, 27 octobre et les 5, 6, 7, 18 et 19 novembre.