La polémique perdure sur le terme “manipulé” utilisé au Parlement le 6 octobre et qui a débouché sur le ramdam qui s’y est déroulé, mardi dernier. Les propos qui sont reprochés à Rajesh Bhagwan tels que cités par Madame la Speaker elle-même sont les suivants: “We are not going to participate in any manipulated programme under the Bhadain Broadcasting Corporation.”
Il est question ici de “manipulated programme” et de “Bhadain Broadcasting Corporation.” On comprend ce que le député veut drive in mais c’est loin d’être explicite et direct. Il ne dit pas “Roshi Bhadain manipule la MBC.”
Or, le 15 septembre, suite à une des questions du même député sur les finances de la MBC qui ont permis de savoir que les abonnés de toutes les couleurs politiques financent, avec la redevance de Rs 150, à hauteur de Rs 46,5 millions par mois le service audiovisuel, il a également été question de “manipulation” sans que cela n’ait dérangé ni le ministre ni Maya Hanoomanjee. Retour sur la question B/485 du 15 septembre 2015.
Rajesh Bhagwan, debout, demande une question supplémentaire au ministre Bhadain, à savoir s’il est satisfait de la couverture des travaux parlementaires “whether he is satisfied that there is no interference. It is a non-sense the way it is manipulated, the way the debate is transmitted.” Personne ne se met alors debout pour contester le mot “manipulated”, le dictionnaire Oxford n’étant alors pas à portée de main. Le ministre avait alors assuré que la MBC changeait et qu’il y a même des débats avec des membres de l’opposition, comme sur la BAI avec Reza Uteem, ce qui n’était pas arrivé depuis 20 ans. Roshi Bhadain a débité là une contre-vérité puisqu’il y a eu un fameux débat sur le Illovo deal en 2001entre le vice-Pm et ministre des Finances d’alors Paul Bérenger et le leader de l’opposition qui était Navin Ramgoolam.
Le ministre insiste néamoins que le programme réalisé avec la participation de Reza Uteem n’était pas manipulé. C’est à ce moment-là que le ministre avait aussi lancé “Allez, lot cou mo invite twa” et qu’il y a eu juste après l’annonce par la MBC d’une émission sur l’environnement qui devait opposer, le vendredi 9 octobre, le ministre de l’Environnement Raj Dayal et… Rajesh Bhagwan, qui a décliné l’invitation. Programme qui n’a jamais eu lieu.
Toujours est-il que poursuivant les échanges avec Roshi Bhadain, Rajesh Bhagwan continuera sur sa lancée en disant, toujours debout et non pas en lançant des commentaires d’une position assise, sur le programme l’ayant opposé à Reza Uteem sur la BAI “everybody knows that l’émission de l’autre jour a été manipulée. Le ministre a mis un écran, les gens étaient en train de lui dicter d’en haut! Manipulée totalement! Bodha conné!” Aucun rappel à l’ordre, rien. Chacun pourra donc tirer ses propres conclusions sur ce qui a causé le désordre de mardi dernier à l’Assemblée nationale.