• Grues, bétonnière, bulldozer, pelleteuse et camion de chantier parmi les premières grosses machines débarquées dans l’archipel
  • Les habitants du village de La Fourche surpris et impressionnés devant ce contingent d’équipements de chantier
  • Éclairage frappant de La Fourche la nuit depuis quelques jours grâce à l’installation de projecteurs par Rites et Afcons Infrastructure

Une première partie d’importants équipements de construction arrivés à Agalega la semaine dernière à bord d’un cargo indien a déjà été débarquée. Ces équipements lourds se trouvant au village de La Fourche, sur l’île du nord, sont sources de curiosité et constituent une véritable attraction pour les habitants. C’est l’attente dans la population à présent avant les premiers coups de pioche pour les travaux de construction et les habitants parlent de la visite probable imminente d’une personnalité importante, , mais dont l’identité n’a pas été révélée, pour la pose de la première pierre. Par ailleurs, on laisse entendre que la cérémonie du lever du drapeau, le 12 mars, « sera quelque peu différente » de celle des années précédente.

Des habitants d’un âge avancé se souviennent de l’acheminement de quelques « camions ordinaires » en 1987 pour la construction de la première piste d’atterrissage. D’où leur étonnement aujourd’hui devant l’apparition des camions à 22 roues et d’autres grosses machines de chantier sur une toute petite île. « Bann abitan bien inpresione par sa bann masinn ki zot pe dekouver isi depi kelke zour … Ena boukou kiriozite, dimounn pe ale-vini dan vilaz La Fourche pou get sa bann masinn-la de pre … Aster la nou krwar ki lapis-laterisaz ek enn nouvo zete pe vini », affirme un résident au Mauricien.

La future piste d’atterrissage (3 kilomètres de long) sera située entre le Village La Fourche et le Village 25 tandis que le nouveau quai sera à La Fourche, à proximité de l’actuelle jetée. À noter que la longueur de l’actuelle piste d’atterrissage est de 1.3 kilomètre.
Il y a quelques jours une partie de l’actuelle jetée, dont la structure s’est nettement fragilisée au fil du temps, s’est effrondrée de manière naturelle. La nouvelle de cet incident – heureusement sans conséquence grave – a rapidement fait la tournée des deux îles, donnant lieu par là même à de nombreux commentaires. Certains habitants interprètent cela comme un « signe »: « Se enn sign ki finn ariv ler pou komans konstriksion enn nouvo lazete. »

Avec l’arrivée mardi matin du MV Trochetia, Afcons Infrastructure est venu au secours de l’Outer Islands Development Corporation – le gestionnaire de l’archipel – en prêtant une grue et d’autres équipements pour le débarquement des marchandises se trouvant à bord du bateau.

Autre nouveauté à La Fourche depuis un certain temps, et qui ne manque pas de plaire aux habitants qui ont l’habitude de faire une petite promenade le soir: à plusieurs endroits le village baigne dans un bel éclairage dès la tombée de la nuit grâce à l’installation des projecteurs par le contracteur Afcons.

Par ailleurs, la présence de deux navires en même temps dans les eaux agaléennes, à savoir le Combi Dock (un bâtiment russe mais battant pavillon indien) et le MV Trochetia, est un événement assez rare pour les habitants. Ainsi, les officiers de l’OIDC et d’autres services sont pris depuis quelques jours par les opérations de débarquement à bord des deux navires en même temps.