Situation très délicate pour la police que celle survenue peu avant 16 h, hier, devant le poste de police de Piton. En effet, un habitant de Plaine-des-Roches, Vijay Kumar Ramnial, 41 ans, a littéralement planté sa voiture en pleine rue, devant le poste, et a placé une bonbonne de gaz sur le toit de celle-ci, briquet en main. A l’intérieur de la voiture, une Mercedes Silver immatriculée 2160 JL 93, se trouvaient son épouse et trois enfants. « Si pa larg mo garson, mo pu klat partout ! Mo pu klat loto ek mo fami ! » hurlait-il à la ronde. Cette vile menace lancée à la police avait pour but d’obtenir la libération de son fils, Vimal Kumar Ramnial, 18 ans, un opérateur d’usine, arrêté quelques jours plus tôt dans une affaire de vol avec violence…
Tenant fermement son briquet et menaçant à plusieurs reprises de faire sauter la valve de sécurité de la bonbonne de gaz, Vijay Kumar Ramnial ne voulait pas en démordre. Si la police ne relâchait pas son fils, il allait commettre l’irréparable. Avec sa voiture qu’il avait placée à l’angle des rues principales de Piton, le forcené a provoqué un embouteillage monstre. Toutes les tentatives policières en vue de le ramener à la raison semblaient vaines quand l’homme a réalisé qu’il allait se faire arrêter. Il s’est alors engouffré dans sa voiture et a quitté les lieux sans demander son reste. La police s’est lancée à sa poursuite, mais à l’heure où nous mettions sous presse, il était toujours recherché.
Selon les différents recoupements effectués par Week-End, il ressort que le fils du forcené, Vimal Kumar Ramnial, 18 ans, a été arrêté en compagnie de deux autres suspects, à savoir Dikesh Teeka, 19 ans, sans emploi, habitant L’Aventure, et Wesley Jacques Désiré Valentin, 23 ans, maçon, de Rivière-du-Rempart. Leurs arrestations respectives ont été effectuées par une équipe de limiers de la CID de Rivière-du-Rempart, emmenée par le sergent Ramnarain. Une motocyclette de la marque Mondial, en pièces détachées, a été retrouvée en leur possession. Les trois hommes sont fortement soupçonnés d’avoir participé à une série de cas de Larceny snatching effectués dans la région de Rivière-du-Rempart, Cottage et Gookhoola. Leur modus operandi serait très simple. Ils écumeraient la région, juchés sur des motos volées, arrachant les chaînes en or de celles et de ceux qui ont le malheur de croiser leur chemin.
Du reste, plusieurs suspects ont été arrêtés à travers le pays dans le cadre d’une opération policière baptisée Dragnet, qui cible les suspects circulant à moto pour perpétrer des vols à l’arraché ou des braquages. Selon nos renseignements, entre mai et fin août, pas moins de 42 cas du genre ont été recensés à travers le pays. La police est persuadée que ces cas de vols sont l’oeuvre d’une seule et même bande, très organisée, qui se spécialise aussi dans le vol de moto et leur « habillage »…