Le Premier ministre Navin Ramgoolam a procédé hier soir à l’inauguration de la Place Cap Tamarin, un espace public situé à Barachois devant le complexe commercial abritant désormais plusieurs enseignes commerciales connues. Ce projet est l’initiative du groupe Trimetys dont le Chief Executive Officer est Ezra Jhuboo.
« Cet espace à dimension humaine s’inscrit dans le cadre d’un développement immobilier beaucoup plus large dans la région sur une superficie de quelque 100 arpents qui tiendra compte de l’arrivée des expatriés », a fait comprendre Ezra Jhuboo.
Le Premier ministre a observé que le projet s’inscrit dans le cadre du projet MID conçu avec le soutien Joël De Rosnay qui, a-t-il insisté, est toujours son conseiller. Navin Ramgoolam a insisté sur l’importance de l’esprit d’entrepreneuriat, le sens de l’initiative et le courage nécessaire pour prendre des risques sans l’intervention de l’État.
Le Premier ministre a cité le gouverneur de la Banque centrale britannique en affirmant que la crise économique internationale est sans précédent. Il a rappelé que la France a revu ses prévisions de croissance à deux reprises. La crise européenne et américaine aura des effets sur Maurice, a-t-il insisté. Selon lui grâce à la politique de son gouvernement depuis 2005, Maurice est parvenu à mettre le pays sur la voie du progrès et à développer une résilience. « Alors que les puissances économiques comme les États-Unis ont été rétrogradées par les agences de notation, nous devrions être fiers que Moody’s ait souligné la résilience de l’économie mauricienne dans son dernier rapport publié cette semaine. Ce n’est pas une coïncidence, c’est parce que mon gouvernement a pris des mesures qu’il faut pour protéger notre économie », a déclaré le Premier ministre.
Navin Ramgoolam a finalement observé, en s’adressant à Hervé Aimée, Alan Ganoo et Maya Hanoomanjee, qui se trouvaient dans l’assistance « qu’être Premier ministre ce n’est pas la popularité, c’est travailler au service du pays ».
Le PM a finalement exprimé sa détermination à faire Maurice sortir du statut de pays en développement à celui de pays développé.