Une injonction en cour contre l’État et la mairie de Port-Louis.Le Tamil Council, avec la collaboration des habitants de la communauté tamoule de Port-Louis, fera une manifestation Place de l’Immigration ce vendredi 22 à midi. Ils contestent les travaux en cours devant abriter une foire, à côté de leur temple, en vue de reloger temporairement les marchands ambulants de la rue Decaen. Des habitants de la région ont même déposé une injonction contre l’État et la mairie de Port-Louis en cour la semaine dernière pour cause de “public disturbance”,  “annoyance”, “obstruction” et manque de sécurité. Ils sont représentés par Me Neeven Parsuramen.

L’affaire sera appelée ce jeudi.« Ce temple est non seulement un lieu de culte mais aussi un patrimoine car il date de plus de 200 ans. La construction d’une foire à côté de ce temple est carrément un signe de non-respect envers ce lieu de culte. Le ministre Yogida Sawmynaden a dû intervenir car le marquage au sol se faisait jusqu’au mur du korvil. Quand nous avons élevé la voix, ils ont laissé un espace d’une dizaine de mètres. Mais ce n’est pas suffisant. Les marchands ambulants doivent opérer à plus de 500 mètres des commerçants mais à seulement une dizaine de mètres d’un lieu de culte », laisse entendre Devarajen Kanaksabee, un des protestataires.

L’affaire sera appelée en cour ce jeudi 21 février. « Indépendamment de ce qui va se passer en cour ce jeudi, les habitants de l’endroit avec le soutien du Tamil Council organisent une manifestation à Place de l’Immigration ce vendredi 22 février, à midi. Nous avons d’ailleurs eu l’approbation du commissaire de police pour la tenue de cette manifestation. Nous ne comptons pas rester tranquilles à ce sujet. C’est un acte de non-respect envers le korvil », affirme notre interlocuteur.