Lors d’un constat de visu hier sur l’avancée des travaux pour le relogement des marchands ambulants dans les anciens locaux de la Central Water Authority à côté de la Gare Victoria à Port-Louis, les membres du Comité interministériel ont également annoncé le plan d’action gouvernemental sur ce dossier. Se rendant sur l’aire de stationnement des autobus de la Place de l’Immigration (Gare du Nord), ils ont fait un survol des travaux qui y débuteront lundi. Quelque 300 colporteurs pourront y travailler.
Les ministres Anil Bachoo (Infrastructures publiques), Shakeel Mohamed (Travail) et Deva Virahsawmy (Environnement), tous trois membres du comité interministériel présidé par le premier, ainsi que le Lord maire Mamade Kodabacus ont participé à la site visit hier. Cette activité cadre avec le projet de relogement des colporteurs de la capitale suite à leur interdiction par la Cour Suprême d’opérer dans un rayon de 500 mètres autour du marché central. Le but est également de redorer l’image de Port-Louis en tant que capitale commerciale accueillant les touristes en offrant une chance aux colporteurs de travailler dans la légalité. Après un constat de visu du bâtiment d’une superficie de 5 000 m2 – qui accueillera quelque 700 colporteurs et qui sera livré avant le 1er novembre –, les membres du comité se sont rendus à la Place de l’Immigration, où ils ont évalué les travaux pour le relogement de quelque 300 marchands ambulants sur l’aire de stationnement des autobus. « Les autobus qui se trouvent dans cet espace seront déplacés sur la Place des Camions, qui accueille actuellement seulement deux véhicules “genuine” », expliquent-ils. Saeed Jewon, directeur de la Traffic Management and Road Safety Unit (TMRSU), également présent, a été appelé à établir un plan pour le passage des autobus. La sécurité des piétons sera également prise en considération. « Cet espace sera clôturé », assure-t-il. Les travaux débuteront lundi et aussitôt les markings effectués, les colporteurs travailleront à ciel ouvert. Shakeel Mohamed précise que l’esthétisme des lieux sera revu « plus tard ».
Cependant, du côté des responsables de temples tamouls qui depuis l’annonce de cette décision y ont fait une forte opposition, le choix de l’aire de stationnement des autobus « ne change rien à la donne ». Selon Krishna Govinden, porte-parole de Conscience tamoule, cet espace se trouve « dan sa rayon 500 met ki lakour finn etabli la ». Lors des rencontres entre les responsables des kovils et Anil Bachoo, dit-il, les associations socioculturelles ont fermement rejeté les propositions du ministre concernant les possibilités de relogement dans cette région. Au nom de la sécurité de ceux qui fréquentent le kovil situé à côté de la Place de l’Immigration, il soutient que la présence des colporteurs à une centaine de mètres « sera une nuisance ». C’est pourquoi une action judiciaire est envisagée.
Pour les ministres présents hier, néanmoins, c’est une nouvelle opportunité qui s’offre aux colporteurs, avec notamment les possibilités de late-night shopping. Rappelons que les travaux seront assurés par Gamma Construction.
Du côté de la gare Victoria, les travaux d’asphaltage ont débuté hier après-midi. Selon Anil Bachoo, aussitôt les markings effectués, les premiers colporteurs pourront s’y installer. Pour Deva Virahsawmy, le concept de Maurice Île Durable est respecté dans ces deux espaces, avec la préservation des arbres présents sur ces lieux.