À la suite d’une demande de la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill, la Road Development Authority a enfin enlevé durant le week-end la passerelle reliant la gare routière au bâtiment Atrium. N’étant plus utilisée depuis très longtemps, elle était devenue au fil des années un eyesore et un repaire de drogués et autres. La municipalité s’apprête à rénover la Place Margéot et dans ce contexte souhaite que les toilettes soient payantes.
Cela faisait longtemps que les habitants de Rose-Hill et les milliers de personnes qui transitent par la Place Margéot chaque jour s’interrogeaient sur la raison d’être de cette passerelle que personne n’osait emprunter et qui en outre tombait en ruine. La municipalité a informé il y a quelques temps la Road Development Authority de la motion votée au conseil municipal en faveur de la démolition de cette passerelle et de la question parlementaire du député Nagalingum à ce sujet. La RDA y a répondu positivement et c’est ainsi que la passerelle a été enlevée durant le week-end sous la supervision des inspecteurs municipaux. « Depuis longtemps la mairie lutte pour faire enlever cette passerelle. La motion du conseiller Arokeum et la question parlementaire de Deven Nagalingum ont accéléré les choses », dit Toussaint André, le maire.
Une décision bien accueillie par les personnes qui passaient par la Place Margéot durant les travaux de démolition. « Depi lontan ti bizin inn fini anlev sa bann vie feray-la. Gete kouma bien kler aster », commente une dame âgée. La mairie s’apprête à présent à rénover la gare et le maire, accompagné des cadres municipaux, était sur place ce matin pour un constat des travaux qui doivent être entrepris. La municipalité a prévu un budget de Rs 600 000 pour réaliser ce projet.
Dans le contexte de cette rénovation, la municipalité souhaite qu’une modique somme soit réclamée pour l’utilisation des toilettes flambant neuves. L’argent recueilli reviendra aux associations caritatives à qui incombera la gestion de ces toilettes. Le maire signale qu’en février dernier la municipalité a invité les associations à soumettre leur candidature ; personne n’y a répondu jusqu’ici, dit-il.