Le Chief Executive Officer de BAI Co (Mtius) Ltd, Oomeshsingh Sookdawoor aussi connu sous le nom de Rishi, en liberté provisoire dans le BAI Mega-Financial Scandal, nie avoir touché des commissions de Rs 1,5 million dans l’affaire du placement de Rs 80 millions dans le Super Cash Back Gold en date d’octobre de l’année dernière. C’est ce qui ressort d’une mise en demeure, rédigée par les soins de Me Komadhi Mardemootoo, avoué.
Toutefois, dans ce même document légal, Rishi Sookdawoor ne remet nullement en cause le fond de l’information publiée dans l’édition du Mauricien du 22 avril selon laquelle une septuagénaire habitant Beau-Bassin avait effectué des placements de Rs 80 millions dans ce Scheme de BAI. Tout en affirmant que deux agents de BAI ont touché des commissions de Rs 108 000, soit Rs 54 000 chacun, il ajoute que « he is not entitled to commissions and on this particular transaction has not received the alleged sum of Rs 1,5 million or any other sum for that matter ».
Rishi Sookdawoor confirme être en étroite relation avec le fils de la septuagénaire, qu’il connaît depuis au moins dix ans. Il reconnaît que « in the course of his normal duties, he does often visit clients so that any visit to the alleged victim does not amount to an extraordinary effort and/or departure from the norm ». Toutefois, il nie le fait qu’il ait accompagné la septuagénaire lors de shopping ou encore lors des visites chez le médecin.
Une autre confirmation de Rishi Sookdawoor est que « the filling-in of documentation by insurance sales persons and/or himself in circumstances where he personally attends to a client is common practice ». Il ajoute que l’habitante de Beau-Bassin n’est pas une cliente novice de BAI et que « she is very much aware and conscious of her investments and transactions ».
En ce qui concerne les SMS et échanges téléphoniques avec cette cliente avec des investissements de Rs 80 millions dans le Super Cash Back Gold, Rishi Sookdawoor déclare n’avoir eu une conversation téléphonique que le 17 avril « following a request from the son of the alleged victim to him (Rishi Sookdawoor) to call his mother about current events ». Il ajoute que le dernier SMS transmis remonte au 15 octobre 2014.
À toutes fins utiles, Le Mauricien est en présence de quatre numéros de téléphone utilisés soit pour faire des appels ou transmettre des messages à la septuagénaire et à son fils ces dernières semaines. Ces numéros sont les 52506545, 57297820, 57618995 et le 57292169.