À la veille de 2019, voitures, tentes, pique-niques et fêtes se tiennent partout à travers les plages publiques de Maurice, histoire d’enterrer 2018 dans la joie et la bonne humeur. Chose qui pourrait s’avérer compliquée cette année, étant donné que la Beach Authority a interdit les feux d’artifice et les pétards sur l’ensemble les plages publiques.

En outre de cette restriction qui risque de chambouler les plans de certains, il existe bon nombre de mesures inscrites à la Beach Authority Act 2002, qui peuvent vous être inconnues.

Pour ne pas vous retrouver avec une amende qui gâcherait votre St-Sylvestre, sachez que selon la loi, « nul ne peut tenir sur une plage publique, un rassemblement public, un divertissement public ou une activité à laquelle le public est convoqué sans détenir une autorisation accordée par la Beach Authority ».

De plus, toujours selon la Beach Authority Act, « nul ne peut conduire ou garer un véhicule, y compris une motocyclette ou une bicyclette, sur la plage publique ».

En termes d’activités, il vous est également interdit de jouer au football ou au volley-ball sur une plage publique, sauf dans des endroits désignés à cette fin par la Beach Authority. Pour les friands de barbecues, sachez qu’il est interdit d’allumer un feu hors d’un endroit désigné par la Beach Auhtority, et aussi de laisser un feu sans surveillance.

« La police et les officiers de la National Coast Guard (NCG) sillonnent les plages. Ils prendront les sanctions qui s’imposent », précise le directeur de la Beach Authority, Dhuneeroy Bissessur.

En ce qui concerne les hôtels, ils doivent impérativement obtenir un permis de la Beach Authority pour tirer des feux d’artifice.

THE BEACH AUTHORITY ACT 200… by on Scribd