Jean Paul Philidor (42 ans) a été arrêté par une équipe de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) jeudi lors d’un exercice de “controlled delivery” lorsqu’il est venu récupérer 4,05 kg de cannabis valant Rs 2,4 M à l’entrepôt de PATS à Plaine-Magnien. Cet habitant de Plein Bois, L’Escalier, a toutefois nié être le commanditaire de cette cargaison de drogue et devait dénoncer un Nigérien résidant dans l’île comme étant celui derrière cette importation. Le quadragénaire a déclaré aux enquêteurs qu’il ignore sa véritable identité et qu’il ne le connaît que par le nom de Prince. Il a dit avoir été contacté par cet étranger qui lui a demandé de récupérer le paquet et qu’en retour, il recevrait près de Rs 100 000 comme commission.

Selon une source aux Casernes centrales, le suspect a tenté de faire jouer son lien familial avec un officier de l’ADSU pour tenter de faire croire qu’il était au-dessus de tout soupçon. Mais sa stratégie n’a pas marché. Dans l’après-midi, la police a fait une perquisition chez lui où elle a saisi trois portables et cinq cartes SIM. Ces objets seront passés au crible après l’obtention d’un ordre judiciaire. La police est confiante de pouvoir extraire de précieuses informations pouvant faire avancer l’enquête.
Jean Paul Philidor a été placé dans une cellule au centre de détention de Moka. Il est attendu au tribunal de Mahébourg ce vendredi où il sera inculpé sous une accusation provisoire de “drug dealing with aggravating circumstances”. La drogue est arrivée dans une boîte à Maurice le 5 février à bord du vol SA 190 en provenance de Johannesburg, Afrique du Sud. La boîte a été envoyée dans l’entrepôt d’un service courrier à Plaine-Magnien. Hier matin, une équipe de la Customs Anti Narcotics Section (CANS) de la Mauritius Revenue Authority a passé le colis au scanner en se basant sur le fait qu’il provient d’un “high risk country”. Quatre colis suspects ont été détectés par la machine et la boîte a été ouverte. Les douaniers sont tombés sur des sachets en plastique recouverts par du ruban adhésif de couleur marron qui contenaient des feuilles séchées soupçonnées d’être du cannabis.

Le chien renifleur Snipett a même réagi positivement aux paquets, confirmant les doutes de la CANS. Un “filed test” a confirmé qu’il s’agissait bien du cannabis. L’équipe de l’ASP Sooben a été alertée sur cette découverte. En examinant le paquet, la police a noté qu’il était adressé à Maeke Solutions Mauritius de L’Escalier. Or l’ADSU a confirmé qu’il s’agissait d’une compagnie fictive. La police a remplacé le colis original par un autre pour l’exercice de “controlled delivery”.

Hier matin, Jean Paul Philidor s’est présenté au comptoir de l’entrepôt pour prendre possession du colis. Il a été immédiatement arrêté et informé qu’il avait pris réception d’un colis de drogue. Il devait avouer être au courant que le paquet contenait du cannabis avant de dénoncer le Nigérien Prince.