Le ministre et député sortant du N° 12 Vasant Bunwaree, qui se décrit comme le père de la circonscription, a mobilisé ses troupes en vue du grand meeting de dimanche à Quatre-Bornes. C’était hier après-midi au siège social de Plaine-Magnien. Yatin Varma, son ancien « ennemi » et désormais allié, était aussi de la partie.
Disant vouloir « toucher le coeur de Paul Bérenger », Vasant Bunwaree a rappelé la mort en 1995 de deux activistes rouges dont un issu du N° 12, qui avaient prêté main-forte au leader des mauves. Tous deux revenaient des élections partielles au N° 19 où la victoire avait été emportée haut la main par Paul Bérenger et le défunt James Burty David.
Vasant Bunwaree revenait tout juste d’une visite à Carreau-Esnouf où il s’est fait rabrouer par certains habitants mécontents dont le président de village de Trois-Boutiques, notamment à propos de la paternité d’un jardin d’enfant. Dans une déclaration, il a soutenu que ce sont des personnes issues de plusieurs régions autres que Carreau-Esnouf qui se sont rassemblées pour médire. Le problème survenu, dit-il, n’avait pas lieu d’être car c’est lui qui est intervenu auprès de plusieurs institutions pour assouplir les procédures dans l’aménagement de ce jardin d’enfant.
Le ministre de l’Éducation a accusé un quotidien d’avoir rapporté des faussetés lors de son précédent rendez-vous en septembre dernier à Plaine-Magnien. Il dit qu’il compte poursuivre ce journal pour Rs 100 M et qu’il est confiant de remporter la bataille judiciaire comme ce fut le cas par le passé.
Vasant Bunwaree a également lancé un appel pour que les 30 bus mis à la disposition des mandants du N° 12 soient bondés.