La police est sur la brèche depuis hier matin avec la mort suspecte d’un habitant de la route Nicolay qui aurait fêté ses 53 ans aujourd’hui. Dans un premier temps, soit vers 5h15 hier matin, Raouf Choomka a été retrouvé à proximité du jardin de Plaine-Verte, portant de multiples blessures. Il devait être transporté par la police à l’hôpital Jeetoo en vue des premières assistances médicales. La victime a cependant rendu l’âme aux alentours de 10 heures.
Les témoignages recueillis auprès des Choomka et les recoupements d’informations effectuées par Week-End indiquent que la victime avait quitté son domicile aux alentours de 4h30 pour le ramassage de bouteilles en plastique vide. Mais peu après, les proches de la victime devaient apprendre la terrible nouvelle. « Se enn kamarad ki travay are li pou ramass boutey ki fine tappe mo laporte 4h gramatin pour dir mwa ki mo frer fine byen blesse. Me selman sa kamoude la dir mwa ki li pa finn trouv nanier akoz li ti pe ramass boutey par lot koté », raconte Amid Choomka, frère de Raouf.
Lors d’une ultime conversation avec son frère à l’hôpital, la victime lui aurait donné des détails sur son présumé agresseur. « Line explik mwa ki depi Camp-Yoloff enn dimoune ti pe suive li ek dimoune-la ti mett enn cagoule avek enn jacket ! », poursuit le frère de la victime. De son côté, le rapport d’autopsie révèle que la victime a rendu l’âme des suites d’une exsanguination. Selon les recoupements d’informations, ce sont des coups de sabre et de cutter qui ont causé des blessures mortelles à Raouf Choomka. L’enquête se poursuit.