Une plainte a été logée la semaine dernière au CCID contre le député du MSM Sudesh Rughoobur pour détournement de fonds à hauteur de Rs 20 millions. Le businessman français Bruno Cohen, actionnaire au sein de la Société fournisseur d’énergies renouvelables (SFER), a allégué que le parlementaire, qui occupait le poste de Chief Executive Officer de cette compagnie, en 2013, aurait émis environ 270 chèques sans provision pendant une période de deux ans, alors que l’argent était destiné aux dépenses de la compagnie dont la branche mauricienne est située à Gentilly, Moka. En plus, le Français a avancé que le député du gouvernement ne s’est pas acquitté des taxes auprès de la MRA. C’est en se basant sur les chiffres d’un audit interne que Bruno Cohen a décidé de porter l’affaire à la police.
Du côté des Casernes centrales, une source proche du dossier affirme que Sudesh Rughoobur « ne sera pas convoqué », du moins pas de sitôt. Comme l’enquête comporte des aspects financiers, les hommes de l’ACP  Devanand Reekoye attendent un avis légal et pourraient bien confier le cas à la Financial Intelligence Unit (FIU), qui dispose des compétences nécessaires sur ce genre d’affaire. Cependant, un haut gradé au CCID a souligné qu’une autre option serait que la police et la FIU soient amenées à travailler ensemble sur ce cas. Comme c’est un cas financier, des institutions, comme la banque et la MRA, pourraient être sollicitées pour une collaboration. Une décision sera prise au niveau du Police Headquarters sur la marche à suivre. Selon nos recoupements d’information, Sudesh Rughoobur serait en négociations avec le plaignant pour une « solution à l’amiable ».