Le projet de IIe République est « une voie de non-retour » qui aura des répercussions sur le pays, soutient Ivan Collendavelloo. Le leader du Mouvement Libérateur s’exprimait hier soir lors d’un grand rassemblement de l’Alliance Lepep à Plaisance (N° 19), où il est candidat.
Ivan Collendavelloo s’est prononcé pour le maintien du système actuel. Selon le projet d’amendement constitutionnel du PTr/MMM, dit-il, Paul Bérenger, Premier ministre désigné, « pa mem enn PM en carton li pou ete. Pou met divan ou enn PM san pouvoir».
« 40 banane nounn ena bann solda militan ki finn lite pou vre valer militan, pou zistis sosial, pou ki aret kokin eleksion », soutient Ivan Collendavelloo. Il affirme qu’il s’est toujours battu pour que le Remake se présente comme le parti de l’opposition aux prochaines élections générales. « Remake ti pe al gagne en 2014. Xavier Duval ti pou vinn ek nou pou konbat Navin Ramgoolam ki ti pe al fini pei-la. Pou anpes Navin Ramgoolam amenn pei plis dan pouritir ». L’orateur a énuméré les nombreux « gaspillages » des fonds publics pour l’attribution de terrains à des « ti copins-grandes copines », faisant allusion notamment « au monopole café l’aéroport kot madame-là vende enn tasse café Rs 100 ». Il a dans un deuxième temps parlé de réforme électorale, soutenant qu’auparavant le MSM et le MMM s’étaient mis d’accord sur une réforme où le Best Loser system serait maintenu. « MMM/MSM ti tonb dakor ek sistem la. Fode PTr vini tourn li en bas lao. PTr pe fer enn sistem kot ou pou pena lavwa, kot gagn depite salon ». Commentant les nouveaux pouvoirs du président, comme proposé par le PTr/MMM, il a montré son désaccord. « Si Navin Ramgoolam vinn président, li kapav revok Paul Bérenger comme PM kan li anvi. Li kapav dissout parlement kan li anvi. Paul pa kapav fer narien ». Paul Bérenger, dit-il, serait un PM « pantin », ajoutant que la circonscription N° 19 « zame pou dakor avec mazorite 3/4 pou PTr/MMM. Enn sime non-retour sa ». Et de défier Navin Ramgoolam de donner la date des élections au plus vite « si vrai même to sir to pe al gagn eleksion».
Maistry Ramalingum, colistier d’Ivan Collendavelloo au N° 19, affirme pour sa part qu’il voulait à tout prix se porter candidat dans cette circonscription, qu’il fréquente depuis son jeune âge. « Monn anvi poz kandida dan Rose-Hill, enn place kot somaz pli eleve. Mo pou donn mo lavi pou sa sirkonskripsion kinn abandone azordi par bann demagog. Bérenger inn less bann militan lor koltar pou al rod so prop lintere ». Il a également parlé de « la contribution » du PMSD de Xavier-Luc Duval « au tourisme, aux cités ouvrières, ki enn poids fort pou devlopman pei ». L’alliance MSM/PMSD/ML, dit-il, « pou garan demokrasi e pou met fin a regn bann dominer ».
Fazila Daureeawoo, également candidate au N° 19, a critiqué le « bilan catastrophique » du PTr : « Pena investissement, économie au ralenti ek prix pe augmenter de zour en zour. La classe moyenne pe disparet. » Le Premier ministre, soutient-elle, « pe donne kontra bann azan travayis ». Elle a demandé à l’assistance de ne pas se laisser berner par « lalians malsin », ajoutant que l’Alliance Lepep, pour sa part, prônera l’augmentation du pouvoir d’achat et le salaire minimal, « pou ki tou dimounn viv dan la pe e dan la zwa ».