Le premier avion marquant le renouvellement de la flotte d’Air Mauritius a atterri à Plaisance hier peu après 15h. Il s’agit d’un Airbus A350-900 portant le nom du Morne Brabant. Sept autres appareils de la même lignée sont attendus dans les cinq prochaines années. Ce renouvellement de la flotte du transporteur national coïncide avec les 50 ans de la compagnie et de l’indépendance du pays. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a déclaré que cet avion marque une nouvelle ère, où Air Mauritius jouera un rôle d’avant-garde dans la région. Il a également assuré le personnel et la direction de son soutien pour la « sérénité » à tous les niveaux.
Le Morne Brabant, en provenance de Toulouse, est arrivé à Maurice sous la direction du commandant Pramil Banymandhub. Ce dernier s’est dit fier de se voir confier une telle responsabilité. « Je suis pilote chez Air Mauritius depuis 39 ans. J’ai eu la possibilité de piloter tous les avions. Aujourd’hui, avant de partir à la retraite, c’est un privilège extraordinaire que j’ai eu de piloter l’A350-900. » Pour cela, le commandant Banymandhub et son équipe ont reçu une formation à Toulouse. « Le pilotage ressemble beaucoup à l’A330. En termes de gestion du système, du pilotage, de la navigation et de la communication, c’est le dernier cri en matière de technologies. »
Prenant la parole à cette occasion, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a laissé entendre que c’est un « événement historique » et que l’arrivée de ce nouvel avion marque « une nouvelle ère pour Air Mauritius ». Il a rappelé que la compagnie joue « un rôle important dans l’économie » du pays, que ce soit pour le tourisme ou les affaires. Le Premier ministre a ajouté qu’il a dû revoir le plan de renouvellement de la flotte par l’ancien gouvernement car « cela aurait été désastreux » pour le pays. Pravind Jugnauth est aussi revenu sur l’épisode du “hedging”, toujours sous l’ancien gouvernement, où la compagnie avait fait d’énormes pertes. « Mais avec la nouvelle équipe que nous avons mise en place à Air Mauritius, la compagnie a fait des profits de Rs 2 milliards en deux ans. »
Le Morne Brabant est le premier d’une série de huit nouveaux Airbus modernes annoncés chez Air Mauritius d’ici 2023. Le deuxième A350-900 est attendu d’ici la fin de l’année. En 2018, deux A330-Neo destinés à la connectivité régionale sont aussi attendus. Pravind Jugnauth a mis l’accent sur l’importance de ce marché. « De par notre position et nos relations avec l’Afrique et l’Asie, Maurice peut être utilisée comme une escale vers d’autres destinations. » Le Premier ministre a réitéré son soutien tant à la direction qu’au personnel d’Air Mauritius, incluant les pilotes et le personnel navigant, afin qu’ils puissent évoluer dans la « sérénité ». Il s’attend ainsi à « un effort collectif de tous », non seulement chez Air Mauritius, mais aussi dans toutes les entités qui y sont liées.
Somas Appadoo, le CEO d’Air Mauritius, s’est dit, lui, heureux de ce nouveau partenariat avec Airbus. « Le renouvellement de la flotte démontre notre  vision de transformer Maurice en un hub de l’aviation pour la région. » Pour ce qui est de la formation des pilotes, il a déclaré que celle-ci a démarré depuis l’année dernière et qu’elle se poursuivra jusqu’à l’arrivée des nouveaux appareils.
Aadi Akoum, directeur de marketing d’Airbus pour la région Afrique, s’est dit pour sa part aussi heureux de cette nouvelle association avec Air Mauritius. Il a rappelé que l’A350-900 utilise 25% de carburant de moins que son prédécesseur, et qu’il est à ce titre plus efficient. Il a également donné la garantie concernant le confort à bord. Le Morne Brabant effectuera son vol inaugural sur Singapour lundi prochain. L’avion peut transporter 300 passagers.