« There is a new Chairperson since 2015, but the CEO of the Trust Fund for Excellence in Sports is Mr Michael Glover since 2003», cette réponse du ministre de la Jeunesse et des Sports mardi dernier à une question supplémentaire de son collègue du MSM, Mahen Jhugroo, est à prendre sous plusieurs angles. D’autant que dans sa réponse initiale à la question du député Franco Quirin qui voulait savoir si le ministère des Sports avait un plan pour l’après-carrière des athlètes de haut niveau le ministre a, comme dans l’affaire de la participation des Comores aux JIOI 2019 à Maurice, choisi de trouver le coupable tout désigné : le TFES, entendez par là le Trust Fund for Excellence In Sports.
En effet, dans sa réponse, Yogida Sawmynaden ne laisse aucun doute possible sur ses intentions . « Selon la Finance and Audit (Trust Fund For Excellence In Sport) Régulation 2001, le  TFES, qui opère sous mon ministère, a pour objectif de mettre en place, financer, et implémenter des projets pour le bénéfice des athlètes à la retraite qui ont besoin de support et assistance financière pour débuter une vie professionnelle. Il a été noté que this objective has not been fulfilled by TFES qui finance seulement les athlètes de haut niveau dans leurs études au niveau secondaire et tertiaire », a indiqué le ministre.
Dans ces conditions, a souligné Yogida Sawmynanden  son ministère viendra avec un nouveau plan pour les athlètes qui en même temps que de s’entrainer auront la possibilité  de faire une formation technique et vocationnelle avec pour but d’augmenter leur niveau d’employabilité, qui les aidera à soutenir leurs familles une fois à la retraite. « Dans ce contexte, des institutions tertiaires, de même que techniques et vocationnelles ont été approchées pour offrir des bourses aux athlètes sur une base d’orientation de leur carrière », a évoqué Yogida Sawmynaden.
Mine de rien, ce dernier a annoncé des projets qui sont déjà en cours au sein du TFES qui assure la formation éducative, technique et vocationnelle des athlètes encore en activité et qui a permis au Club Maurice, lors des Jeux des Iles de 2015 à La Réunion, de récolter 46 médailles d’or. Si ce n’est pas du copy-paste cela y ressemble étrangement. Comme dans le cas de l’Académie du Football, le projet de l’après-carrière du MJS est aussi en préparation. Un fait que n’a pas manqué de souligner le député Franco Quirin.
Quirin: Le ministre, dans sa réponse, vient de nous dire qu’il y a un projet en préparation. De ce fait, peut-il nous dire quel est le délai qu’il s’est imposé pour rendre public le contenu de ce projet, vu qu’il y a pas mal d’urgence et surtout du fait qu’il y a pas mal de projets qui ont été annoncés par le présent gouvernement, le ministre des sports lui-même, telle que l’académie de football? Peut-on savoir si ce sera un projet similaire ou est-ce qu’on aura à attendre des mois et des mois?
Sawmynaden: As mentioned in my answer, this project came in 2003 with the Trust Fund for Excellence in Sports.  Unfortunately, the Trust Fund for Excellence in Sports did not take care of that aspect particularly. So, this is why today we are coming up to see how we can help these retired athletes or those coming to pursue a professional activity after their retirement.
Aliphon: Est-ce que le ministre peut nous dire si le Trust Fund a déjà traité des cas similaires qu’on lui demande?
Sawmynaden: As mentioned, the Trust Fund has not treated any case for retired athletes.  They have been only looking after high-level athletes in their studies for secondary and tertiary levels.  They stopped to that.  They did not go further.
Quirin: Je voudrais prendre un cas particulier, celui de Bruno Julie, notre seul médaillé olympique à ce jour. Le  ministre peut-il nous dire pourquoi, malgré les nombreuses sollicitations auprès de sa personne, même auprès de son ministère pour être embauché comme Sports Coach,  rien n’a été fait à ce jour?
Sawmynaden: The case of Bruno Julie falls into the case that should have been taken care of by the Trust Fund.  Yes, I met  Bruno Julie several times.  We asked him to submit his certificates so that he can train athletes and I have asked the Federation as well to do same.  So far, we have not received any.  We are still waiting.  I have also told the Federation that they can employ him, in the meantime, but nothing yet.
Jhugroo: Can the hon. Minister inform the House who is the Chairperson of the Trust Fund and since when?  What are the conditions of work, salary, allowance and everything?
Sawmynaden:  There is a new Chairperson since 2015, but the CEO of the Trust Fund for Excellence in Sports is Mr Michael Glover since 2003.
Tout laisse croire que la conclusion du ministre à cette question parlementaire dégage une attitude qui veut faire croire que les jours de Michael Glover au TFES sont comptés. On savait et le Week-End l’avait évoqué, que l’intention de Yogida Sawmynanden était bien  d’écarter  Michael Glover durant les premiers jours de son arrivée dans ce ministère. Mais, par la suite le ministre s’est retenu à le faire pour des raisons pour le moins inexpliquées à ce jour. Quoi qu’il en soit aujourd’hui la situation est claire et les anti-Glover, désormais basé dans leur confort luxueux du Citadell Mall, semblent avoir joué sur la patience pour réussir le coup d’État et vise même à se substituer à la Fondation. Sans doute, Yogida Sawmynanden a déjà trouvé son remplaçant, un de ses agents au No 8.