Dans le cadre d’un Plan Marshall contre la pauvreté, le gouvernement fait appel aux municipalités pour décentraliser la lutte contre l’extrême pauvreté. Des consultations ont été engagées à cet effet hier après-midi entre le ministre de l’Intégration sociale, Pradeep Roopun, celui des Administrations régionales, Anwar Husnoo, et les maires et leurs adjoints. Il est souhaité qu’une étroite collaboration entre municipalités et gouvernement central joue une part importante dans ce combat.
Après une réunion d’un peu plus d’une heure à son bureau hier après-midi, le ministre de l’Intégration sociale a tenu un point de presse pour dévoiler cette stratégie commune. « Nous voulons prouver qu’il y a une collaboration entre le gouvernement central et les collectivités locales. En tant que ministre de l’Intégration sociale, j’ai un combat important à mener contre la pauvreté et trouver des solutions pour les plus vulnérables. Ce challenge ne peut se faire seul. La pauvreté se décline avec des causes multidimensionnelles où tout un chacun doit être impliqué. Il existe déjà une collaboration entre différents ministères, mais nous souhaitons également une collaboration avec les municipalités », a déclaré Pradeep Roopun, qui avait à ses côtés le ministre des Administrations régionales Anwar Husnoo.
Dans chaque ville se trouvent des régions moins développées et plus touchées par des problèmes sociaux, a-t-il fait ressortir. « Il est donc important d’obtenir la collaboration des différentes municipalités dans ce combat. C’est une nouvelle approche qu’elles devront adopter. C’est la toute première fois que nous sollicitons l’aide des municipalités pour ce genre de projet. Nous avons trop souvent limité le rôle des municipalités par le passé et voulons donner plus de pouvoir aux collectivités locales ».
De son côté, Anwar Husnoo a soutenu que « face à la pauvreté, et surtout l’extrême pauvreté, nous avons décidé de changer de paradigme. C’est une première à Maurice. Nous voulons que les municipalités contribuent activement pour trouver des solutions à ce problème ». Il a qualifié cette réunion « d’intéressante pour l’avenir », avançant que cette nouvelle stratégie portera ses fruits. « Nous avons eu une importante réunion et c’est certain que nous récolterons des résultats. Nous souhaitons par cette occasion décentraliser la lutte contre la pauvreté. Nous donnons un plus grand rôle aux conseils municipaux. Aujourd’hui c’est un début et les consultations à cet effet ont été intéressantes ». Selon le plan de travail, les deux ministres et les maires devront se concerter prochainement pour peaufiner la stratégie de ce Plan Marshall.