Photo d'illustration
  • Interrogé par le CCID hier, le directeur de cette radio évoque un complot de trois membres du board et avance qu’il est le « majority shareholder »

Balkrishna Choolun, plus connu comme Ved, un des directeurs de la compagnie Mayfair and Purely Communication Ltd, et qui gère la nouvelle radio Planet FM, se dit « attristé » du sort de ses employés. Dans une déclaration hier à sa sortie de la cour, où il a été libéré contre une caution de Rs 15 000 et après avoir signé une reconnaissance de dette de Rs 35 000, il n’a donné aucune garantie que le personnel de la radio recevra son salaire.

« Mo pa kapav fer narnye. Mo bien sagrin pou mo bann anplwaye. Mo pou bizin al biro pou gete ki pou fer. Mo pa kone si mo pou gagn drwa sign bann papie labank pou dekes larzan. Me mo pou “stand-by” avek mo bann travayer », a-t-il affirmé. Et d’ajouter qu’Arvind Nilmadhub, qui avait porté plainte contre lui pour escroquerie, « inn fini kit pei inn ale ».

Ved Choolun, qui a été interrogé au CCID hier après-midi, a rejeté les allégations de fraude portées contre lui par Arvind Nilmadhub, accusant ce dernier d’avoir « ourdi un complot avec d’autres membres du Board, notamment Osman Badat et Raphael Eggen Spieler, pour me nuire ». Il a ajouté : « Arvind Nilmadhub inn kit pei inn sove. Mwa ki “majority shareholder” dan lakonpani. Sa dimounn-la se enn etranze e li dan Moris avek enn “work permit”. »

Concernant le fait qu’il aurait transféré Rs 11,5 M à l’United Indian Television Netword Ltd (UITN) et à une autre compagnie en Angleterre, Ved Choolun a déclaré à l’équipe de Devanand Reekoye que « nou pran tou bann desizion avek lamazorite “board members”. Zot tou ti “agree” ki pou fer avek larzan bann investiser ». Il avance de plus avoir « énormément dépensé » dans l’achat d’un studio et d’équipements pour Planet FM. Par ailleurs, Ved Choolun a indiqué qu’il « ne souhaite pas » vendre cette radio. « Zame mo pou propoz pou vann mo radio », dit-il.

D’autre part, ses avocats, Mes Sanjeev Teeluckdharry et Priyanka Gungah, ont présenté une motion devant le tribunal de Rose-Hill, demandant que l’accusation provisoire d’escroquerie contre Ved Choolun soit « struck out ». Ils ont également sollicité la permission de la cour pour que leur client puisse voyager. La police a demandé un peu de temps et fera connaître sa position le lundi 3 juin, quand l’affaire sera appelée à nouveau.

Me Sanjeev Teeluckdharry avance que les allégations portées contre son client sont « fausses ». Et d’ajouter : « C’est sur la base d’une allégation que mon client a fait face à une arrestation. Son accusateur a déjà quitté le pays. » L’avocat a indiqué que Ved Choolun a déjà complété sa déposition à la police.