Vidya Charan, Executive Director de la Mauritius Family Planning & Welfare Association, a été élue vice-présidente de l’Association of Chief Executives of Member Associations of the Africa Region (ACEMAAR), qui oeuvre sous l’égide de l’International Planned Parenthood Federation (IPPF). Ces hautes responsabilités lui ont été confiées à l’unanimité par les 42 pays membres de la région africaine lors de l’assemblée générale tenue les 28 et 29 juin à Nairobi, Kenya.
L’ACEMAAR a pour mission de promouvoir la communication entre les directeurs exécutifs des pays membres pour trouver des solutions pratiques, oeuvrer à leur développement professionnel, établir et renforcer la coopération et la collaboration régionale et interrégionale dans les domaines des techniques de santé reproductive et sexuelle, des droits, de l’information et des services offerts par les associations membres. C’est en se basant sur le travail accompli par Vidya Charan en tant que secrétaire générale de l’association durant la période 2008-2011 qu’a été prise la décision de lui confier la vice-présidence de l’organisme. « Cette confiance placée en moi est un honneur qui rejaillit également sur le pays », confie Mme Charan.
L’assemblée générale de l’ACEMAAR a coïncidé avec la tenue du First African Intergenerational Dialogue sur le thème de « Young People and Sexual and Reproductive Health and Rights in Africa ». Une conférence qui a vu la participation de grands leaders politiques africains actuels et passés. Parmi le premier président de la Zambie Kenneth Kaunda, la vice-présidente du Malawi Joyce Hilda Banda et des membres l’African Leaders Network, dont le Pr Fred Sai du Ghana, qui ont eu une interaction avec la jeune génération sur les thèmes de la santé sexuelle et reproductive sur le continent.
La vice-présidente de l’ACEMAAR a aussi participé au Regional Council Meeting et au Strategic Planning Meeting de l’IPPF et entend rencontrer des représentants du PAN African Parliament à Maurice pour discuter des possibilités de coopération en matière de promotion de la santé maternelle ; de lutte contre le VIH/Sida sur le continent et de santé sexuelle des jeunes en Afrique. Des enjeux qui occupent une place importante dans les agendas des leaders africains.