Malgré la mise en garde des autorités contre le pillage dans les plantations de légumes, la police a encore enregistré plusieurs plaintes ces dernières heures, dont la plus importante concerne un vol survenu à Union Vale. Un entrepreneur de 51 ans avance en effet que 500 kg de gingembre, d’une valeur marchande de Rs 100 000, ainsi que 100 kg de « margoz », estimés à Rs 20 000, ont été dérobés dans sa plantation. Selon lui, les voleurs auraient pris deux jours, soit entre le 12 et le 14 avril, pour tout arracher.

Vu la quantité de légumes disparus, la police de Plaine-Magnien pense avoir affaire à plusieurs voleurs, de même que ces derniers ont dû avoir recours à un camion pour transporter leur butin. Les légumes, sont d’avis les enquêteurs, seront plus que probablement vendus au marché noir. La police a cependant pris des dispositions afin de traquer les marchands écoulant ces aliments durant cette période. Non seulement les contrevenants seront verbalisés, mais en cas de doute, leurs légumes seront également saisis.

De son côté, un retraité de 60 ans a déclaré à la police qu’un vol s’est produit dans sa serre, située à Baie-du-Tombeau. Plusieurs kilos de tomates, de menthe et de coriandre auraient en effet disparus, portant le préjudice à Rs 50 000. Le sexagénaire explique qu’il réside à Laventure et que, de ce fait, il n’a pu se rendre dans sa serre depuis le 1er avril dernier. Une enquête a été ouverte.

Un autre cas a été rapporté à Trou-d’Eau-Douce. Un habitant de la localité, âgé de 54 ans, avance en effet qu’il se dirigeait vers sa plantation mardi quand il a surpris un individu remplissant un seau de piments. Toutefois, en l’apercevant, le voleur aurait lâché son butin avant de prendre la fuite. Le quinquagénaire dit cependant l’avoir reconnu et a donné son identité à la police. Le plaignant avance que l’équivalent de huit plants de piments ont été arrachés, soit un préjudice de Rs 3 000.
Un vol du même acabit s’est également déroulé dans un barachois de Poudre-d’Or mercredi vers 2h du matin. Le propriétaire des lieux raconte ainsi avoir entendu du bruit. Ce faisant, il aura visionné les caméras de surveillance, notant ainsi la présence de cinq hommes, filets en main, dans un bassin.

Ces derniers ramassaient, dit le plaignant, des poissons et des fruits de mer, notamment des crabes et des huîtres. Etant seul, le propriétaire ayant décidé de ne pas intervenir directement, a préféré alerter la police tout en suivant les mouvements des malfrats. Mais à l’arrivée des forces de l’ordre, les suspects ont pris la fuite avec un sac contenant leur butin.

La police a pris possession des images des caméras du barachois, et demeure sur la piste des voleurs. Le propriétaire, lui, avance avoir déjà été victime de ce genre de vol dans le passé. Le préjudice est évalué à plus de Rs 100 000.