Les panneaux photovoltaïques installés sur le toit du bâtiment de la municipalité de Port-Louis seront opérationnels d’ici dix jours, a annoncé le lord-maire Mamade Khodabaccus. C’était hier lors d’une distribution de plantes aux collèges de la capitale.
« À la municipalité de Port-Louis, nous souhaitons que la capitale soit reconnue en tant que ville durable », a déclaré Mamade Khodabaccus. Selon le lord-maire, il est grand temps que l’environnement devienne la priorité de la mairie. Des plantes ont ainsi été distribuées dans des établissements secondaires de la capitale, dont le D.A.V College, le Port-Louis SSS North, le London College et le Royal College of Port-Louis.
Mamade Khodabaccus a par ailleurs fait état du projet photovoltaïque de la municipalité qui a nécessité un investissement de Rs 8 millions. Plusieurs plaques photovoltaïques ont déjà été installées sur le toit du bâtiment de la mairie. Selon le lord-maire, elles seront opérationnelles d’ici dix jours. Cette initiative allégera non seulement les dépenses mais contribuera aussi à la protection de l’environnement.
« La municipalité dépense environ Rs 3,5 millions pour l’électricité par an », indique le lord-maire. Les économies qui seront faites grâce à l’utilisation d’énergie renouvelable seront injectées dans d’autres projets, « le remboursement du prêt contracté pour mener à bien ce projet s’échelonnant sur sept années ». Mamade Khodabaccus précise aussi que les panneaux photovoltaïques ont une espérance de vie d’environ 25 ans. « C’est donc un projet louable ! »
La municipalité de Port-Louis compte par ailleurs remplacer les lampadaires actuels par ceux à énergie solaire. « Nous envisageons de concrétiser ce projet avec l’aide du gouvernement chinois qui est disposé à nous faire don de lampadaires. Nous analysons actuellement cette proposition car nous devons nous assurer que ces appareils conviennent au climat du pays », a déclaré Mamade Khodabaccus.