Les pluies récentes de ces derniers jours n’ont pas suffit pour remplir Mare-aux-Vacoas qui alimente les Plaines-Wilhems. Il n’y a eu qu’une légère amélioration de son taux de remplissage. L’état d’alerte est donc maintenue.  Une rencontre a eu lieu hier entre les ingénieurs de la CWA, les techniciens de la Water Resources Units et un expert en hydrologie pour passer en revue la situation générale de l’eau, l’état de nos réservoirs et de nos nappes phréatiques.
La situation de l’eau en dépit de l’apport de ces récentes pluies demeure critique. « Il y a une grosse différence entre l’apport des pluies d’été et celles d’hiver. Les pluies hivernales ne sont pas si importantes en volume », insiste Bishek Narain, responsable de la communication à la Central Water Authority (CWA). Ces pluies qui s’abattent sur l’île depuis quelques jours ne profitent pas assez aux réservoirs, surtout à Mare-aux-Vacoas pour la région des Plaines-Wilhems même si elles poussent certains à penser que ces pluies ont été bénéfiques aux réservoirs. Or dans la réalité, selon les experts, lorsqu’on prend en considération la capacité de Mare-aux-Vacoas et du volume d’eau nécessaire pour approvisionner adéquatement les Plaines-Wilhems en eau, l’apport en eau de ces dernières pluies est insuffisant.
D’après les experts ; météorologues et techniciens de l’eau, il faudrait qu’il pleuve davantage, comme c’est habituellement le cas en été (NdlR : cette question vient ouvrir une parenthèse/un autre débat quant à la pénurie de pluie constatée depuis l’été dernier), pour un retour à la normale. « Depuis le 1er août, il est vrai que nous avons constaté une légère amélioration mais nous restons toujours déficitaire », affirme Bishek Narain « L’année dernière, à la même période, le taux de remplissage de Mare-aux-Vacoas était d’environ 82 % et cette année-ci, il est de 35,2 % », renchérit notre interlocuteur qui souligne que le réservoir est encore toujours loin d’afficher un taux de remplissage adéquat.
Les ingénieurs de la CWA, techniciens de la Water Resources Units et un expert en hydrologie se sont rencontrés hier lors d’une réunion technique pour un bilan de la situation de l’eau. Dans le Nord, comme à Port-Louis, la situation, explique-t-on, est sous contrôle et la CWA parvient à assurer une distribution adéquate. Dans l’Est, la situation est qualifiée de confortable à l’exception des régions se trouvant en hauteur qui nécessitent des opérations spécifiques pour assurer la distribution d’eau. Pour la région du sud, la situation, affirme-t-on, est retournée à la normale. À l’Ouest, les nappes phréatiques ont été suffisamment alimentées pour permettre ces jours-ci, un prolongement des horaires d’approvisionnement en eau potable.
Seul le Plateau Central continuera de subir le régime des coupures d’eau instaurées par la CWA. Les mètres cubes d’eau supplémentaires apportées par les pluies ne sont pas suffisantes pour faire enlever les restrictions en cours imposées par la CWA. « Même si un léger soulagement est notée, la CWA conserve ses mesures instaurées. Nous sommes toujours dans le rouge », affirme le responsable de communication de cette instance.
Selon le porte-parole de la CWA, l’autorité insiste sur les mesures instaurées et mobilise également toutes les ressources possibles pour faire face à l’été, comme la mise en opération de nouvelles sources d’approvisionnement ou encore l’exploitation souterraines avec la collaboration du secteur privé « Nous continuons à faire un appel à la population pour une utilisation judicieuse de l’eau. Nous encourageons les Mauriciens à adopter les bonnes pratiques pour une bonne gestion de l’eau. C’est le moment de faire le plein pour l’été », prévient Bishek Narain.