La Platform Travayers Transport CNT, qui regroupe trois syndicats de travailleurs de la Corporation Nationale de Transport (CNT), demande à ce que les dernières recommadations du National Remuneration Board (NRB) par rapport à de nouvelles conditions de salaires et d’emploi pour les employés du transport public par autobus soient approuvées par les autorités et mises en application, au plus tard, en juillet.
Reeaz Chuttoo, négociateur de ce regroupement syndical, indique que la plate-forme est, en général, favorable aux recommandations faites, notamment, par rapport à la question salariale. A ce chapitre, le NRB a recommandé une hausse de 25% des salaires de base des employés du transport par autobus. Le syndicaliste exprime, toutefois, sa crainte que les autorités veuillent modifier à la baisse les recommandations faites ou encore que l’on attende la dernière minute avant de les rendre effectives dans un but de s’en servir comme appât à l’approche des prochaines élections générales.
Il rappelle, à cet effet, que le ministre de tutelle n’a pas encore donné son accord formel aux recommandations faites. Celles-ci doivent, en effet, être publiées à l’officiel dans la Government Gazette avant d’avoir force de loi. Par ailleurs, alors que le Premier ministre, dans son « Message à la Nation » le jour de la Fête nationale, a confirmé que les travaux pour le métro-léger vont démarrer cette année, la Platform Travayers CNT demande la convocation d’une table ronde en vue d’une concertation tripartite gouvernement / employeurs / employés pour discuter des conséquences de ce projet d’envergure sur l’emploi.
Reeaz Chuttoo qui indique que ce regroupement syndical n’est pas contre l’idée d’un tel nouveau mode de transport en commun estime, néanmoins, que les implications d’un tel projet du point de vue des salariés du transport par autobus doivent être discutées. Il trouve, par exemple, que priorité doit être accordée aux travailleurs existants quand il s’agira de recrutement et de formation pour assurer  le nouveau service de transport que sera le métro-léger.
Il s’agira aussi, dit le syndicaliste, de discuter de la compensation à être versée aux travailleurs surnuméraires ainsi que des possibilités de réembauche ailleurs pour d’autres. D’où la demande de la plate-forme aux autorités pour la convocation, dans les meilleurs délais, d’une table ronde tripartite.