Les prétendants à la première classique de la saison, la traditionnelle Duchesse, ont eu, le mauvais temps oblige, quelques jours pour peaufiner leur préparation. Le Mauricien, dans son édition de vendredi dernier, a brossé un tableau des engagés, surtout en ce qui concerne leurs performances dans leur pays d’origine. Nous n’allons pas y revenir et nous pensons qu’il est cette fois plus important de parler de la tactique et aussi de ces jours additionnels qui ont pu, dans certains cas, être d’une grande aider pour améliorer l’aspect physique. Mais nous restons sous l’intime conviction que la victoire ne devrait pas échapper à l’un des quatre concurrents faisant partie de notre quarté, c’est-à-dire Solo Traveller, Tales Of Bravery, Polar Bound et Top Seller. On serait toutefois tenté de dire que la menace Polar Bound s’est affirmée cette semaine après le travail effectué par le protégé de Rameshwar Gujadhur mardi matin.
Solo Traveller s’est exercé sur le sable de la petite piste mercredi matin en compagnie de Siegfried. Il a travaillé sur environ 1200m (800-2200m). Il a été crédité de 24” 19 pour les derniers 400m alors que le kilomètre séparant les 600m des 2400m a été couvert en 1’02” 69, et ce, sans forcer. Il a fait preuve de beaucoup d’aisance et on pourrait même penser qu’il a encore progressé par rapport au travail effectué la semaine dernière sur le gazon. Il ne fait aucun doute qu’il se présentera au départ dans une belle forme. Le seul petit hic pourrait être sa ligne extérieure qui pourrait le contraindre à faire les extérieurs durant une bonne partie du parcours.
Tales Of Bravery, lui, n’a pas travaillé vite, ce qui pourrait étonner dans le sens où son entraîneur avait déclaré que son protégé n’avait pas obtenu la préparation adéquate en vue de cette course. Mais il avait aussi dit qu’il ne fallait pas pour autant que son cheval soit soumis à un travail plus dur avec pour résultat de brûler complètement toutes ses cartouches. Au contraire de Solo Traveller, il devrait être bien loti avec le numéro deux à la corde. Ce qui devrait lui permettre d’être non loin de la tête de la course et avoir le first run sur son principal adversaire.
Polar Bound a définitivement mis de côté ses problèmes de colique. S’il s’est rétabli aussi rapidement, c’est sans doute parce que ses problèmes n’ont pas été aussi aigus qu’on aurait pu le penser. S’il n’est donc pas passé inaperçu lors de ses précédents galops, il a confirmé son bon état de santé. Sa bonne ligne devrait lui permettre de se positionner à distance raisonnable du meneur en attendant l’emballage final.
Top Seller est monté en puissance au niveau de la condition la semaine dernière. Il est, selon nous, arrivé au top le jour J. Sur ce qu’on a pu voir, les jours additionnels lui ont permis de travailler la vitesse ou plus précisément le finish. Lors de son galop de mercredi matin, il a accéléré à partir du poteau de 400m pour passer la surmultiplié après celui des 1200m. On peut croire qu’il défendra crânement sa chance, d’autant que le Stable Manager de l’écurie est Paul Foo Kune, le sponsor de la journée à travers Play On Line.
Code Rock, Beacon Flare et les autres
Code Rock donne l’impression d’avoir maintenu ses bonnes dispositions. Toutefois, il nous revient qu’avec le report de cette classique ses propriétaire préféraient faire l’impasse sur cette course pour voir leur protégé être plutôt aligné sur l’épreuve de 1500m de la journée de samedi. Cependant, leur demande devait essuyer un refus et ce non-recevoir les aurait mis dans tous leurs états. Pour Code Rock, auteur d’un galop en compagnie d’Al’s Deputy – ce dernier a donné l’impression d’être plus à son affaire – les choses risquent d’être difficiles avec une 10e ligne.
Beacon Flare a travaillé vite sur environ 700m, associé à deux compagnons d’écurie. Il a suivi en troisième position avant d’amorcer son attaque dans le dernier virage. Il a vite refait son retard avant de les laisser sur place. Pour lui, au risque de le répéter, il sera primordial de tenter le tout pour le tout pour profiter à fond du fait qu’il recevra du poids des favoris. Il lui faudra alors posséder un avantage conséquent avant d’aborder la ligne droite finale.
Glitter Man est le second représentant de l’écurie Foo Kune. Il possède un palmarès éloquent mais ne semble pas au top de sa forme. Il a surtout travaillé vite après le passage du but lors de son dernier galop. Au risque de déplaire à ses supporters, on dira qu’il n’a pas séduit. Il en est de même en ce qu’il s’agit de Stunning Tiger. Ce n’est pas la monte de Nooresh Juglall qui pourrait changer les données. S’il est vrai que chronométriquement, sur 600 et 400m, les chiffres parlent en sa faveur, son manque de classe doit être pris en considération. Il a aussi hérité d’une mauvaise 9e ligne.
Lancewood fait toujours partie des “Petit Poucet” une semaine après. C’est dans la logique des choses car une semaine de non-compétition n’aurait pu le propulser au rang des favoris. Il s’est contenté d’un travail tranquille cette semaine et misera sur une course lancée sur des bases élevées pour mieux s’exprimer. Il ne reste plus que C Major, le partant choisi par l’écurie Merven, qui voudrait tant épingler cette classique, surtout si l’objectif de 2013 est le titre d’écurie championne. Il faut accepter que ce cheval s’est montré nettement à son avantage quand il a travaillé cette semaine en dépit du fait qu’on n’a pu avoir les données chronométriques. Il lui faudra coûte que coûte que la course soit lancée pour avoir une chance de premier ordre et faire parler son avantage au poids en fin de parcours.