La première classique de la saison est allée à l’écurie Gujadhur qui n’a pas laissé passer sa chance avec Bulsara, piloté de main de maître par Noel Callow. Ce 7 ans n’était qu’outsider de l’épreuve, son jeune compagnon d’écurie Indaba My Children recueillant davantage les faveurs des parieurs. Au final, c’est la classe qui a primé. Outre Bulsara, la casaque bleu électrique et écharpe rouge s’est aussi illustrée avec Direct Approach qui n’a donné aucune chance à ses rivaux dans l’épreuve suivante. Après son triplé de la 2e journée, l’écurie Rousset a remis ça samedi dernier avec cette fois Johnny Geroudis à la baguette. Le Sud-Africain a mené Governor General, Nothing Compares et Kite Surfer à la victoire pour permettre à son établissement d’occuper seul le fauteuil de leader. Cette journée a aussi été l’occasion pour l’écurie Raj Ramdin de quitter les starting blocks avec l’extrême outsider Sherwani (34/1) et le très prisé Port Albert, tous deux pilotés par Rye Joorawon. Quant à Foo Kune et son jockey Derreck David, ils ont réalisé leur premier doublé de la saison avec les prometteurs Bright And Blue et Ryder Cup.
Terminator pointa à l’ouverture des boîtes, débalançant Donavan Mansour qui perdit momentanément ses étriers. En revanche, Bulsara, auteur d’un excellent départ, eut tout le loisir de bien se placer tandis que Rye Joorawon propulsa, sans surprise,, son compagnon d’écurie Indaba My Children dans la position tête et corde. Auteur d’un départ moyen, Gemmayze Street (Juglall) se reprit vite et alla même disputer le commandement à la doublure de l’écurie Gujadhur, avant  qu’Act Fast se mêlat aussi à cette lutte. Ce dernier, confié à Pier Corné Orffer, parcourut toute la montée en troisième épaisseur.
Indaba My Children ne se laissa pas faire et Juglall n’eut d’autre choix que de s’asseoir en deuxième position avec à son extérieur Act Fast, en quatrième position on retrouvait Living With Heart, dans son dos Bulsara, Love Struck gardait Seneschal à son extérieur, arrivèrent ensuite Silver Flyer, Parceval, Emerald Approach, auteur d’un départ lent et Terminator.
Love Struck quitta les barres en pleine descente pour ne pas se faire enfermer à un moment crucial de la course. Moment choisi aussi par Veale et Mansour pour améliorer les positions respectives de Seneschal et Terminator. Cette débauche d’énergie, couplée à a un parcours exécrable, devait se révéler préjudiciable à ces deux chevaux qui occupèrent les derniers rangs à l’arrivée.
Indaba My Children avait les choses bien en main et au passage de la rue, c’est un peloton très compact qui retenait l’attention, et lorsque la doublure de l’écurie Gujadhur lança le sprint deux mètres plus loin, Act Fast fut le premier à s’avouer vaincu. La monture d’Orffer incommoda quelque peu Love Struck qui dut le contourner pour prolonger son effort. En revanche les carottes étaient cuites pour Terminator, à court de gaz en épaisseur. Au coeur de cette course débridée, les mieux placés pour la victoire, à cet instant, étaient Indaba My Children, Living With Heart et Bulsara.
Indaba My Children entama la dernière ligne droite pleine de prétentions. Living With Heart fut le premier à l’attaquer avant que Bulsara, sur lequel Callow s’était montré très patient, ne se mît de la partie le long des barres intérieures. La monture de Rye Joorawon se montra accrocheur mais sous la menace de ces deux chevaux, elle courba l’échine. Sous la cravache de Ségéon, Living With Heart fit illusion avant que Bulsara, sous l’impulsion de Callow ne tuât tout suspense. Le porte-drapeau de l’écurie Gujadhur rallia le but avec pleine d’autorité dans le bon temps de 1.23.65. Il efface du coup les 1.23.80 de Solo Traveller réalisées un an plus tôt. Love Struck termina sur une plaisante note pour souffler le deuxième accessit à Indaba My Children alors que la fin de course de Silver Flyer, pourtant à court de compétition, ne passa pas inaperçue.