Les douze équipes engagées dans les play-offs masculin et féminin de volley-ball auront bien du pain sur la planche au cours de ces cinq prochaines semaines. Ces compétitions fortes de 60 rencontres, qui détermineront les équipes championnes et celles qui seront en action lors de la Coupe des clubs champions de la zone 7, débuteront mardi pour se terminer le 6 novembre. Et ce, sans la moindre interruption.
Vu la préparation en vue de la compétition zonale, l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB) s’est donc engagée dans une course contre la montre afin de boucler les compétitions au moins une semaine avant le coup d’envoi de la CCZ7. Quitte par exemple à tenir six rencontres le même jour, soit le 2 novembre, et faire de sorte que certaines équipes aient à disputer des rencontres sur deux jours consécutifs. Il existe également le fait que rien que deux arbitres, à savoir Rohit Caullychurn et Yvan Rivet, officient lors des différentes rencontres. On peut bien deviner leur degré de lucidité et de concentration au fil de la compétition.
Vu le court laps de temps, n’aurait-il pas été plus logique d’organiser ces play-offs sur un seul tour ? Contacté à ce sujet, Bharun Teeroovengadum, président de l’AMVB, soutient que la majorité des équipes n’était pas en faveur de cette formule. Et d’ajouter : « Vu que la formule aller-retour a été approuvée, nous n’avions pas d’autre choix que de tenir les rencontres tous les jours. Nous avons également approché les arbitres et ils n’ont trouvé aucune objection. De plus, le fait que certaines équipes auront à évoluer deux jours consécutifs ne pourra que leur mettre en situation en vue de la Coupe des clubs champions. Lors de cette compétition, elles auront à disputer des rencontres sur quatre jours consécutifs. »
Bharun Teeroovengadum soutient également que la formule round robin a été appliquée pour cette compétition. Ce qui explique que les dernières rencontres ne mettront pas en opposition les équipes les plus en vue.