Selon toutes probabilités, les play-offs de volley-ball masculin et féminin devraient connaître leur dénouement cet après-midi au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas. Déjà qualifiées pour la Coupe des clubs champions de la zone 7 prévue à Maurice du 16 au 23 novembre, les formations masculines du Faucon Flacq Camp Ithier VBC et du Quatre Bornes VBC, de même que les équipes féminines du Curepipe Starlight et des Tranquebar Black Rangers visent désormais la consécration. Deux duels épiques en perspective.
Le Curepipe Starlight connaîtra-t-il enfin son jour de gloire ? Si cette formation s’est déjà distinguée dans les compétitions de coupe, elle n’a jusqu’ici pu se retrouver au septième ciel. Cette fois, l’équipe de la ville lumière possède un coup intéressant à jouer. Avec une unique défaite concédée lors de ces play-offs face à Azur SC, elle regroupe en son sein des joueuses d’expérience capables de lui permettre de forcer la décision en sa faveur. La capitaine Maïta Cousin, l’entraîneur-joueuse Prisca Seerungen, Vanessa Chellumben, l’ancienne internationale malgache Angélique Ramdoss, Felicia Julie, Heidy Bauda et Chow Fee Cheung sont autant de joueuses qui peuvent faire parler leur métier.
Après sa défaite de lundi dernier, le Curepipe Starlight s’est accordé une balade de santé face aux Malherbes Wanderers le lendemain. Question d’aborder ce débat décisif dans les meilleures dispositions. Toutefois, on préfère ne pas s’aventurer pas dans des déclarations dans le camp mauricien. « Je crains de mettre la pression sur mes joueuses. On en reparlera après la rencontre », se contente de dire Prisca Seerungen. Reste qu’une certaine confiance devrait régner au sein de cette équipe qui abordera cette rencontre avec un avantage psychologique, ayant dominé son adversaire du jour en quatre sets lors de la manche aller deux semaines de cela.
Du côté des Tranquebar Black Rangers, on est avides de retrouver ce titre perdu la saison dernière, l’absence de Martine Bistoquet s’étant alors faite sentir. Ballottée lors de la phase qualificative, l’équipe de la capitale a retrouvé ses automatismes lors des play-offs, comme en témoignent ses deux succès acquis face à Azur SC. La seule fausse note demeure le revers face au CSSC. Cet après-midi, l’équipe devrait évoluer au complet, car Tiffany Nursimloo a pu se libérer de ses obligations professionnelles. Cette dernière, joueuse aguerrie au même titre que Martine Bistoquet, Elizabeth Mohungoo, Priscilla Kelly et Wincy Dedans, sera un pion important au sein d’un dispositif qui comprend également des joueuses d’avenir, à l’instar de Jenna Rima, Joanna Perrine, Valérie Kelly et Meliza Momus.
Reste que José Bistoquet s’attend à une explication délicate aujourd’hui. « Ce ne sera guère aisé face à des joueuses chevronnées. Nous miserons donc sur notre condition physique afin de les mettre à l’épreuve et de les faire douter. » Afin de se mettre en condition, les Tranquebar Black Rangers se sont accordé une séance d’entraînement très légère hier. Question également de récupérer des efforts fournis mercredi dernier lors du duel face à Azur SC.
Chez les hommes, le Faucon Flacq Camp Ithier VBC court après un cinquième titre consécutif. Battue par son adversaire du jour lors de la manche aller, l’équipe de l’Est rêve de revanche. Un éventuel succès le mettrait en position de force, même si sa dernière sortie face aux Trou-aux-Biches Sharks mardi prochain ne s’annonce pas de tout repos. Reste que l’adaptation de sa nouvelle recrue, le Malgache Fabrice Hermann, le retour en condition d’Hansley Uppiah et Jason Raddoo sont autant d’éléments positifs.
De quoi permettre à l’entraîneur Dharmendra Gundowry d’entretenir une certaine confiance, même s’il conscient que la victoire demeure impérative. « Nous jouons notre dernière carte aujourd’hui. Ce sera donc un match capital où tout demeure possible. Le meilleur des scénarios demeure un 3-0 en notre faveur, car il ne faudra également pas néglier la dernière sortie face aux Trou-aux-Biches Sharks. »
Du côté du Quatre Bornes VBC, il s’agira de maintenir la série victorieuse de ces play-offs. Certes, l’équipe de la ville des fleurs a connu quelques frayeurs face à des adversaires a priori à sa portée, soit le Port Louis Red Star et les Sharks, en ne s’imposant qu’au tie-break. Il n’en demeure pas moins qu’elle a réalisé l’essentiel et possède ainsi une longueur d’avance sur la formaiton de l’Est. Evans Sauteur et ses camarades tenteront ainsi d’étoffer leur palmarès de cette présente saison suite à leur succès en finale de la Coupe de la République face à l’adversaire du jour.
« Il nous faudra gagner. Qu’importe le score en notre faveur, le titre sera assuré. Certes, les deux équipes se valent et ce sera donc du 50/50. Il n’empêche que je pourrai compter sur un groupe au complet », souligne Lindsay Wilson. Avec des anciens qui sont revenus au bercail cette saison, à l’image d’Eric Louise et Kevin Larose, le Quatre Bornes VBC veut donc retrouver sa gloire d’antan. Lui qui avait décroché le titre sous l’ère de la régionalisation et dont la dernière consécration remonte à 2007.