José François, Président de la PLHDWU s’est dit satisfait du budget 2017-2018 pour les mesures proposées. « C’est la première fois depuis l’Indépendance que nous avons un budget d’une telle envergure. Les Mauriciens étaient dans l’attente que Pravind Jugnauth vienne de l’avant avec des projets qui vont changer la vie des Mauriciens. C’est un budget ki means business et vine déjoué tous pronostics l’opposition. », a-t-il déclaré lors d’un point de presse hier au St George Hotel.
Rama Valaydon, Conseiller technique de la PLHDWU, a trouvé que dans un contexte économique international difficile, le budget « a su faire la part des choses tant sur le plan économique, social et dans la lutte contre la pauvreté. »
José François trouve que le PM Pravind Jugnauth est un homme d’action qui a donné ses lettres de noblesse au mot « socialisme ». « Le gouvernement avait promis en 2014 de remettre l’économie sur les rails, de réduire le taux de chômage, d’éliminer la pauvreté. Les résultats sont visibles. Le taux de croissance pour la période de 2016 à 2017 est de 3,9 % et pour l’exercice de 2017-2018 ce sera de l’ordre de 4,1 %. Le chômage a drastiquement baissé alors que l’inflation est à son niveau le plus bas. » Parmi les mesures annoncées au cours de ce budget, José François fera mention de la Negative Income Tax qui dit-il est une aubaine pour ceux touchant un salaire de moins de Rs 10 000 et qui se verront octroyer une allocation mensuelle de Rs 100 à Rs 1000 à partir de janvier 2018 en attendant le salaire minimal. Il se dit satisfait que les artistes ne soient plus des laissés pour compte. « On félicite le gouvernement indien pour l’aide qu’il apporte au pays notamment en ce qui concerne le métro léger. » Avec l’aide de la PLHDWU, poursuit-il, Alain Edouard a pu réintégrer son travail à la Cargo Handling Corporation. « Xavier-Luc Duval ti rode monte travayer enn contre lot. C’est sa ki li appel discipline, met desord entre syndicats. Pu nu li clair, c’est travayer ki bisin sorti gagnant dans tous combats. »
Rama Valaydon, Conseiller Technique de la PLHDWU, se dit satisfait que ce nouveau budget repose sur le combat menant vers l’éradication de la pauvreté.