La Port Louis Maritime Employees Association a tenu son assemblée générale hier à Port-Louis, au Rabita Hall. La majorité des 300 travailleurs présents ont voté à main levée pour un go-slow dans le port. Le recours au go-slow sera validé au vote à compter du mardi 9 août concernant les quatre points en litige entre la PLMEA et la Cargo Handling Corporation. Rashid Beebeejaun, Premier ministre par intérim, a été sollicité.
Les tentatives de négociation entre la Port-Louis Maritime Employees Association (PLMEA) et la direction de la Cargo Handling Corporation (CHC) n’ayant abouti à rien, des syndicalistes ont déclaré litige sur quatre points devant la Commission de conciliation et de médiation (CCM). Les revendications du syndicat des travailleurs du port portent sur la « night shift allowance », la « personal pensionable allowance », le remboursement des heures supplémentaires accumulées et des « local leaves ».
À la dernière audition le jeudi 14 juillet devant la CCM, le management de la CHC est resté sur ses positions et a décidé de ne pas reconsidérer son point de vue sur les quatre points litigieux alors que l’on attendait un éventuel dénouement dans cette affaire opposant la CHC à la PLMEA. D’où la tenue de l’assemblée générale confirmée de la PLMEA, qui s’est tenue hier après-midi au Rabita Hall.
Les membres de la PLMEA ont d’abord pris connaissance du rapport de la CCM mercredi, soit la veille de l’assemblée générale du syndicat des travailleurs du port. Le syndicat avait deux options : référer le cas devant le l’Employment Relations Tribunal ou avoir recours à une action syndicale. Les  300 travailleurs présents hier ont voté pour une action syndicale d’envergure dans le secteur portuaire. Dans un premiers temps, ils auront éventuellement recours à un go-slow. Si la direction de la CHC ne revoit pas sa position sur les points en litige par cette première action syndicale, une grève dans le port n’est pas à écarter. L’ensemble des travailleurs de la CHC passeront aux urnes pour valider l’action syndicale éventuelle. Le processus de vote s’étalera du 9 au 12 août.
Peu après l’assemblée générale de la PLMEA hier, une lettre a été adressée au Premier ministre par intérim Rashid Beebeejaun. Dans la correspondance, la PLMEA explique que « the aim of their urgent letter is to convince you to use your wisdom, sense of justice and the power conferred to you as Prime Minister p.i, to request the Board of the CHCL, which is meeting tomorrow, 29 July (NdlR : aujourd’hui), to reconsider its stand and sign an agreement with the union, before the official and legal strike ballots procedures starts… Your intervention is most urgent, more so that the demands of the port workers relate to discriminatory and illegal practices at the CHCL ».