Le transport public sera opérationnel jusqu’au coucher du soleil, soit entre 17 et 18 h, a annoncé le ministre des Infrastructures et du Transport public à la suite d’une réunion avec les techniciens de la NTA, la RDA, les responsables de la sécurité routière et ceux du ministère des Infrastructures publiques.
Nando Bodha a observé que, dans un premier temps, il avait été question que les autobus cessent de rouler à partir de 15 h. Toutefois, afin d’éviter que les voyageurs ne soient laissés sur les routes, il a demandé aux forces policières de revoir leur stratégie et de permettre aux autobus de circuler jusqu’au coucher du soleil. Il a lancé un appel aux autobus individuels, qui collaborent avec les autorités, afin d’assurer que tout un chacun puisse rentrer chez lui en toute sécurité.
Passant en revue la situation sur la route Terre-Rouge/Verdun, le ministre a observé que quelque 300 mm de pluie ont été enregistrés dans la région, ce qui représente, selon lui, la moyenne normalement enregistrée sur une période de trois semaines. Il a estimé que cette situation donne aux experts de la JICA, agence japonaise de financement, l’occasion de bien comprendre le problème d’infrastructure au niveau de la route Terre-Rouge/Verdun. Il rappelle que cette route est divisée en quatre sections – D4, D5, D6 et D7 – et que la section D7, où la route s’est affaissée sur une distance de 140 m, est la partie la plus délicate.
Nando Bodha a indiqué que le « by-pass » qui a été créé est encore praticable. « Les automobilistes doivent toutefois savoir que cette région est extrêmement dangereuse, non seulement à cause de la pluie, mais aussi en raison d’un brouillard épais qui couvre la région. Par conséquent, une vigilance extrême est de rigueur », a-t-il dit. Le ministre a aussi annoncé que la route Terre-Rouge/Verdun restera ouverte jusqu’à 17 h.
Nando Bodha a aussi parlé des endroits les plus inondés, dont la région autour des ronds-points, et a évoqué les mesures prises pour la création de drains. Il a aussi annoncé que des mesures sont prises pour évacuer les maisons inondées à Chitrakoot, où 11 maisons ont été affectées. Des dispositions sont également prises à Vallée-Pitot, où 11 familles ont été particulièrement touchées par les intempéries.