Plusieurs transformateurs à travers le pays sont actuellement en panne, et ce en raison de la foudre. Résultat : 200 à 300 abonnés sont privés d’électricité depuis ce matin.

L’Acting General Manager au CEB, Shamshir Mukoon, explique que tout a commencé dans la région nord vers 2 h ce matin. « Suite à des orages et foudres violents, plusieurs maisons du nord ont subi une panne d’électricité. Par la suite, les orages et foudres ont traversé tout le pays et ont affecté plusieurs transformateurs dans divers endroits, notamment à Vacoas, Curepipe, Camp-de-Masque, Providence et Chemin-Grenier. Valeur du jour, nous avons entre 200 et 300 abonnés qui sont privés d’électricité », avance Shamshir Mukoon. Il souligne que ces pannes sont généralement causées par des branches qui tombent sur des pylônes et fils électriques. La foudre endommage aussi les transformateurs.

Shamshir Mukoon précise toutefois qu’une équipe du CEB a été mandée dans le Nord durant la nuit pour entamer des travaux de réparation afin de rétablir l’électricité chez les abonnés concernés. « Ce matin, nous avons renforcé les équipes, et des travaux de réparation sont en cours à travers le pays afin de rétablir l’électricité chez ces 200 à 300 abonnés. D’ici la fin de la journée, la situation devra retourner à la normale », souligne-t-il.
Entre-temps, des mesures ont été prises par le CEB pour alimenter les abonnés concernés. « Nous puisons d’autres sources, c’est-à-dire, des transformateurs les plus proches pour alimenter les maisons, et ce jusqu’à l’achèvement des travaux de réparation », dit-il.

Par ailleurs, alors qu’un jour de congé a été annoncé pour tous les fonctionnaires en raison des pluies torrentielles, Shamshir Mukoon a lancé un appel à tous les employés du CEB pour qu’ils se présentent à leurs lieux de travail aujourd’hui. « Il y a des pannes d’électricité un peu partout. Des transformateurs ont été endommagés par la foudre. Nous devons faire un bilan pour connaître le nombre de transformateurs endommagés. De plus, nous devons être au chevet du public, puisque nous exerçons dans le service essentiel. J’ai demandé à tout le personnel du CEB d’être présent au travail », affirme le directeur général par intérim.