Avec ces grosses averses qui s’abattent sur le pays depuis tôt le matin, la moyenne de la pluviométrie de 118 % au 19 février dernier, sera largement dépassée d’après les estimations. Elle devrait atteindre les 150 %. Bonne nouvelle en perspective pour nos réservoirs qui continuent de se remplir. En contrepartie, ces fortes pluies ont causé leurs lots d’inconvénients avec des accumulations d’eau dans certaines écoles et des routes, des ponts inondés, ralentissements de la circulation, ce qui a mené à une réunion spéciale, ce matin, du National Disaster Committee aux Casernes centrales afin de passer la situation en revue.
Une masse nuageuse associée à une zone d’instabilité est à l’origine des fortes averses qui s’abattent sur l’ensemble du pays depuis les petites heures du matin. Selon les prévisions, cette situation devrait durer jusqu’à cet après-midi.
La station météorologique de Vacoas prévoit des averses modérées à parfois localement fortes avec des risques d’orages isolés et par conséquent, des risques d’accumulations d’eau et l’apparition de brouillard dans certaines régions. Une réunion a été organisée au National Disaster and Operations Coordination Centre (NDOCC) aux Casernes centrales pour faire un état des lieux.
La police a déployé ce matin des unités spécialisées de la Special Mobile Force (SMF) et de la Special Supporting Unit (SSU) dans différentes régions du pays afin d’anticiper toute situation d’urgence. Avec les averses persistantes, des accumulations d’eau ont été constatées sur plusieurs routes dont dans le Nord à Amaury, Gokhoola, Labourdonnais et au rond-point de Mapou. D’autres régions comme Stanley, Chebel et Montagne-Blanche ont aussi été touchées.
Le pont Tulsidas à Crève-Coeur était par ailleurs inondé ce matin. Des accumulations ont été constatées dans les cours du Bel Air State Secondary School et des écoles primaires gouvernementales d’Arsenal et de Calebasses où une équipe de pompiers a dû intervenir afin de pomper l’eau.
Au niveau des sapeurs pompiers, l’on dénombre à 13 heures, une quarantaine d’appels au 115 et sur les hotlines. 17 interventions ont été effectuées dans les régions suivantes : Ollier, Rivière-des-Créoles, Vieux Grand-Port, Amaury, Bel-Air, Gokhoola, Arsenal, Pailles, Mon-Goût et La Tour Koenig. La plupart des opérations effectuées consistaient à évacuer l’eau qui inondait les cours. À Chebel, les pompiers de Coromandel ont dû faire un trou dans un mur chez un habitant pour empêcher que l’eau n’entre dans sa maison.
De plus, la circulation a été rendue difficile avec un ralentissement important constaté sur l’autoroute et des routes en direction de Port-Louis. Les usagers ont ainsi dû prendre leur mal en patience ce matin afin de gagner la capitale. La prudence est fortement recommandée aux abords de ces régions. Le public est conseillé de ne pas s’aventurer près des rivières et cours d’eau.