Avec la reprise des travaux de la Commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen, le 7 mars prochain, le calendrier est en voie de finalisation. Les dernières informations glanées de sources généralement bien informées, indiquent que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, ne sera pas convoqué formellement pour être entendu. Par contre, le Téwin Sok Samachar, qui a été au centre de la controverse en fin d’année avec son colis de ciment, présenté comme de l’héroïne, sera de nouveau entendu en vue de “set the records straight”.

Ainsi, le Premier ministre a été officiellement informé qu’il ne sera pas convoqué pour être interrogé au sujet des allégations proférées par le trafiquant de drogue, Peroumal Veeren, notamment au sujet du financement politique à partir des recettes de la drogue. “Based on further testimony before the commission, nous n’avons aucune raison de vous convoquer pour vos explications au sujet de ces allégations”, aurait fait comprendre en substance la commission d’enquête dans la correspondance officielle. Toutefois, le choix est laissé au chef du gouvernement de décider de venir déposer devant la commission sur les divers aspects de la lutte contre la drogue à Maurice.