Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, réagissant à la déclaration de presse du président de la République démissionnaire, sir Anerood Jugnauth, a trouvé « choquant le fait que la State House a été utilisée en tant que plateforme pour un meeting politique ».
« Au cours d’une déclaration à la population le 5 mars, j’avais demandé de manière formelle à sir Anerood Jugnauth de soumettre sa démission au cas où il serait impliqué dans les tractations politiques autour de l’Accord Medpoint II. Je me félicite qu’enfin, il a soumis sa démission. Le pays et ses institutions peuvent à nouveau fonctionner en toute sérénité », déclare le Premier ministre en ajoutant que « je trouve choquant qu’il se soit servi de la State House comme une plateforme pour faire un meeting politique ce vendredi matin ».
Navin Ramgoolam a signifié son intention de répondre  « en temps et lieu aux divagations de sir Anerood Jugnauth et sur sa vraie motivation ». Il soutient que « les Mauriciens auront constaté que sir Anerood Jugnauth a accepté de continuer à servir comme Président pendant ces sept dernières années de mon Primeministership. Il a seulement commencé à s’agiter depuis le début de l’enquête sur le rachat de la clinique Medpoint. »