Le Premier ministre, Pravind Jugnauth a participé au lancement d’une branche de la prestigieuse Curtin University à l’institut de Charles Telfair hier, jeudi 3 mai. Pour le Premier ministre, la vision du gouvernement est que l’Île Maurice devient un centre de connaissance et d’éducation. « Nous avons revu les institutions régulatrices car, nous devons avoir une éducation de qualité. Nous souhaitons ainsi attirer plus d’universités internationales à venir s’implanter à Maurice. »

Curtin University (anciennement connue sous le nom de Curtin University of Technology) est une université de recherche publique australienne basée à Bentley et Perth, en Australie. L’université porte le nom du 14e Premier ministre australien, John Curtin. L’Institut Charles Telfair, affilié à l’Université Curtin, offre des diplômes de premier cycle et de troisième cycle à Maurice.

Curtin University a obtenu le statut d’université après l’adoption d’une loi par le Parlement de l’Australie-Occidentale en 1986. Depuis lors, l’université a étendu sa présence et possède des campus à Singapour, en Malaisie et à Dubaï. Elle entretient d’ailleurs des liens avec 90 universités d’échange dans 20 pays.

En ce qui concerne le Higher Education Act, le PM soutient vouloir des régulateurs indépendants qui fassent proprement leur travail au lieu de voir des universités « marrons. » Il a de plus ajouté que Maurice doit créer un environnement propice pour que les jeunes reviennent au pays après leurs études à l’étranger.  « Nous sommes un pays démocratique. Chacun est libre de faire l’étude de son choix ici et à l’extérieur. Bien que bon nombre de nos jeunes qui préfèrent rester à l’extérieur, nous devons créer un environnement propice à Maurice. Pour cela, il nous faut des profils de jeunes employable ici. De ce fait, il faut diversifier notre économie, investir davantage et crée plus d’entreprises. Les institutions, comme la Curtin Universisity, donneront la possibilité à plus de jeunes l’accès à une éducation de qualité. C’est ainsi une façon de démocratisé l’accès à l’éducation, » a expliqué Pravind Jugnauth.