Les banques commerciales tournées vers le marché domestique ont approuvé à fin janvier 2012, soit deux mois après l’entrée en vigueur du Small and Medium Enterprises Financing Scheme, des crédits totaux d’environ Rs 111 millions. C’est ce qu’indique un relevé effectué par la Banque de Maurice (BoM). Cette dernière s’est chargée du suivi mensuel de la performance du plan de financement en question.
L’annonce de l’entrée en vigueur du Small and Medium Enterprises Financing Scheme (SME Financing Scheme) avait été faite par le vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc Duval dans le discours du budget 2012. Il avait indiqué que le secteur bancaire allait octroyer des facilités de crédit pour un montant total de Rs 3 milliards sur trois ans aux petites et moyennes entreprises à un taux d’intérêt fixé à trois points de pourcentage supérieur au taux directeur. Le Key Repo Rate avait été ramené de 5,5 % à 5,4 % en décembre 2011, ce qui fait que le taux applicable sous le SME Financing Scheme est actuellement de 8,4 %.
Une liste de quatorze banques commerciales avait été établie en vue de l’octroi de nouveaux découverts bancaires et de prêts ainsi que des facilités de renouvellement de crédits aux entreprises intéressées. Pour la période s’étendant du 1er décembre 2011 au 30 novembre 2012, le montant devant être décaissé a été fixé à Rs 1 milliard. Les banques suivantes avaient été désignées pour la mise à exécution du projet. ABC Banking Corporation Ltd, AfrAsia Bank Limited, Bank One Limited, Bank of Baroda, Banque des Mascareignes Ltée, Barclays Bank PLC, Bramer Banking Corporation Ltd, Habib Bank Limited, Mauritius Post and Cooperative Bank Ltd, SBI (Mauritius) Ltd, Standard Bank (Mauritius) Limited, State Bank of Mauritius Ltd, The Hongkong and Shanghai Banking Corporation Limited et The Mauritius Commercial Bank Limited. Les banques devaient exempter les entreprises intéressées des frais de dossier et autres commissions, précisait un communiqué émis par la banque centrale. De plus, les entreprises éligibles sous le SME Financing Scheme sont celles engagées dans des activités manufacturières, dans la culture de fruits et légumes, l’élevage et l’artisanat.
Selon la BoM, trois des quatorze banques (Barclays et Hong Kong and Shanghai Banking Corporation et Standard Bank) n’avaient pas encore reçu, à fin janvier 2012, des requêtes pour des facilités de crédit, alors que les onze autres s’étaient retrouvées avec des requêtes totalisant Rs 233,9 millions. Les plus grosses demandes avaient été soumises à la MCB (Rs 84,7 millions) et la SBM (Rs 71,3 millions). AfrAsia Bank (Rs 31 millions) venait en troisième position.
Les banques impliquées, souligne la BoM, ont rejeté des demandes pour des crédits s’élevant à Rs 25,4 millions. Après deux mois d’opération, on constate que les crédits approuvés se chiffraient à Rs 111 millions dont Rs 61,7 millions et Rs 42,8 millions sous forme de prêts et de découverts respectivement. La SBM est l’institution ayant approuvé le plus gros montant (Rs 69,5 millions), précédant la MCB (Rs 13,9 millions et la Mauritius Post and Cooperative Bank (Rs 11,8 millions). On remarque que parmi les autres banques, la Banque des Mascareignes Ltée et AfrAsia Bank n’ont pas encore donné le feu vert au décaissement des crédits.
Par ailleurs, le relevé de la banque centrale indique que le montant des crédits en suspens à fin janvier 2012 tournait autour de Rs 45 millions.