La Small and Medium Enterprises Development Authority (SMEDA) a procédé jeudi de la semaine dernière au lancement et à l’inauguration d’un incubateur pour les personnes atteintes d’un handicap physique. « Parmi nos objectifs, nous voulons que ces personnes deviennent indépendantes et qu’il n’aient pas besoin de dépendre sur qui que ce soit pour avoir l’accès à l’information », a dit Indira Seebun, présidente de la SMEDA lors de son discours. Reynolds Permal, membre du board de la SMEDA et président de l’association Lizie dans la main, salue cette initiative qui « réussit à ouvrir une branche dont on avait soif ». Selon lui, ces formations permettront aux handicapés d’aller de l’avant car outre les différents cours qui seront dispensés gratuitement par sept maîtres artisans, les bénéficiaires pourront également suivre une formation sur la gestion d’entreprise et l’alphabétisation numérique. Suite à cela, la SMEDA leur offrira l’accès au crédit à travers la Banque de développement de Maurice (DBM) afin de leur permettre de monter leur propre entreprise en toute autonomie.
L’unité de formation, qui comptera sept maîtres artisans, offrira des cours dans des filières différentes comme la bijouterie, les travaux en fibres naturelles, la céramique, la pyrogravure, le travail sur bois, la peinture sur soie et la haute couture. Les inscriptions pour ceux qui veulent bénéficier des formations ont déjà débuté. Pour s’inscrire, il faut soit se rendre à la SMEDA, à Coromandel, ou aller sur le site. Les cours se tiendront à partir du 2 février. Selon Indira Seebun, plus d’une trentaine de personnes se sont déjà inscrites.
Reynolds Permal souligne que des formations étaient déjà offertes aux personnes handicapées, mais que ces personnes n’avaient jamais eu de marché pour écouler leur produits. Et, selon lui, grâce à l’initiative de la SMEDA, ces personnes auront désormais cette possibilité. Ce que Indira Seebun vient soutenir en indiquant que les produits réalisés par ces personnes seront écoulés dans un premier temps dans les boutiques de la SMEDA, à l’aéroport international SSR, au Caudan, ainsi que dans différents hôtels.
Le ministre du Business, des entreprises et des coopératives, Jim Seetaram, a pour sa part souligné, lors de son discours d’inauguration, le fait que cette initiative correspond à la politique du gouvernement qui prône l’equal opportunity. Ce projet d’empowerment est pour lui un bon moyen pour « donner à ces personnes des armes égales afin de percer sur le marché mauricien ». Il trouve, par ailleurs, que c’est une bonne chose de permettre aux personnes handicapées de participer à la croissance économique du pays. Jim Seetaram se dit fier de cette initiative qui représente également pour lui un moyen de prouver que Maurice est une vraie nation arc-en-ciel où tous les citoyens sont égaux. Il a aussi demandé aux familles des personnes handicapées de continuer de faire confiance au gouvernement.