Selon une étude entreprise par le groupe MCB, trois entrepreneurs sur cinq affirment que le manque de fonds ou de financement a été le principal défi qu’ils ont dû relever pour pouvoir lancer leurs entreprises. Menée conjointement avec DCDM Research, cette étude, qui a touché plus de 300 entrepreneurs, a révélé que la grande majorité d’entre eux (86%) ont trouvé le financement nécessaire par leurs propres moyens.  
L’enquête, indique la MCB, a démontré que « l’envie d’être son propre boss fait carburer ceux qui lancent leur petite entreprise ». Avec pour objectifs de cerner les motivations, les difficultés, les besoins, et aussi la passion et le parcours des patrons des PME, la MCB et DCDM Research ont interrogé en ligne quelque 320 entrepreneurs, dont environ deux tiers se sont lancés dans l’entrepreneuriat avec pour motivation d’être leurs propres patrons. Les résultats de l’étude indiquent que seuls 36% des sondés souhaitent entreprendre afin d’accomplir un rêve alors qu’un peu plus de la moitié d’entre eux veut surtout exploiter un savoir-faire déjà acquis. Le goût d’entreprendre et de diriger est aussi considéré comme un facteur motivant pour moins de la moitié des entrepreneurs (46%).
Le rapport fait voir que 87% des entrepreneurs ont commencé à partir de rien. Le nombre de personnes à avoir hérité d’une PME familiale ou ayant racheté une entreprise déjà opérationnelle reste extrêmement faible, notamment à 8% et 5% respectivement. Avant de se lancer dans le monde des affaires, seuls trois entrepreneurs sur dix ont effectué une étude de marché approfondie. Une petite proportion (15%) d’aspirants entrepreneurs a rencontré un banquier avant la création de leur business.   
Le financement est considéré comme un gros défi : 86% des entrepreneurs financent leurs activités par leurs propres moyens. Quatre sur dix ont fait appel à des emprunts bancaires alors que trois sur dix ont bénéficié du soutien de leur famille et de leurs amis pour ce qui est du financement. Une minorité (16%) a, quant à elle, bénéficié du soutien financier d’un partenaire en affaires.
Pourtant, observe la MCB, plus de la moitié des PME (59%) estime que le manque de fonds et de financement est le principal défi à relever. Et quatre personnes sur dix considèrent que l’un de leurs principaux challenges est le manque de soutien des institutions financières. La compétition et le manque de main-d’oeuvre qualifiée sont les deux autres défis auxquels font face les entrepreneurs.
Selon les réponses données par les entrepreneurs, 29% des sondés ont songé au moins une fois à tout abandonner mais un fort pourcentage (68%) d’entre eux se sent soutenu par la famille proche. Par ailleurs, les résultats de l’enquête font voir que 47% des entrepreneurs consacrent entre 10 et 12 heures par jour à leurs entreprises alors que 34% privilégient leurs entreprises aux dépens de leur vie privée.  
Pour la majorité des sondés, la plus grande qualité pour assurer le succès d’un business réside dans le fait d’avoir une vision et une réflexion à long terme. Les autres qualités qu’ils jugent indispensables sont la passion, la détermination et la persévérance, la facilité d’adaptation et l’honnêteté.