La Small and Medium Enterprises Development Authority (SMEDA) organise des journées portes ouvertes à partir de demain et ce jusqu’à samedi à Coromandel. Le lancement sera effectué par le ministre du Business, de l’Entreprise et des Coopératives, Jim Seetaram. L’objectif est de mieux informer les petites et moyennes entreprises (PME) des mesures et facilités mises à leur disposition.
Cette campagne d’information comprendra une présentation sur les facilités existantes et les nouvelles mesures budgétaires annoncées dans le Budget 2013. Un atelier de travail sur le public procurement se tiendra aussi vendredi à l’intention des PME. Cette rencontre leur permettra de mieux maîtriser les règles régissant le public procurement. Le même jour, des réunions d’affaires avec l’Association des hôteliers et des restaurateurs de l’île Maurice (AHRIM) et d’autres hôtels sont prévues au centre d’exposition de la SMEDA.
Par ailleurs, lors de ces trois jours, le public aura accès aux incubateurs de la SMEDA, aux centres de formation et au SME Resource and Technology Centre. Ces incubateurs ont été mis sur pied en vue d’offrir la formation aux petits et moyens entrepreneurs et de stimuler leurs talents créatifs et perfectionner leurs compétences. Quant au SME Resource and Technology Centre, il offre un soutien aux PME qui sont à la recherche d’informations sur des innovations technologiques récentes, contribuant ainsi à la valeur ajoutée de leur entreprise.
De plus, lors de ces journées portes ouvertes, les entrepreneurs auront l’occasion de se doter d’une adresse électronique, s’enregistrer auprès du SMEDA Procurement Desk et faire une demande pour les cours de formation. Plusieurs organismes de soutien aux PME, dont les banques, l’Agricultural Research and Extension Unit, le Mauritius Business Growth Scheme, Enterprise Mauritius et le National Women Entrepreneur Council seront présents.
Ces journées portes ouvertes visent à créer une plateforme à travers laquelle les PME pourront recevoir des informations à titre individuel. « Les entrepreneurs seront ainsi mis au courant des facilités qui leur sont offertes de même que des renseignements nécessaires qui les aideront à gérer leur entreprise efficacement. En effet, nombre d’entrepreneurs ne sont pas familiers avec les mesures budgétaires et autres facilités mises à leur disposition », indique-t-on.